Une question ? Nous sommes là pour ça
On vous rappelle rapidement
Suivez FANVOICE simplement
Open

Ce que Décathlon et le détournement de son masque Easybreath disent de l’avenir de la co-création

Fanny Bouisse
Date de création :
Partager sur:

Souvent, Décathlon est une marque citée en exemple dans le domaine de la co-création. En effet, créer “avec et pour” a toujours été au coeur de son ADN. Le détournement du masque de plongée Easybreath en masque de protection par des équipes de soignants et de chercheurs donne à voir la puissance de la co-création, ce qu’elle offre en flexibilité et en performance. Parce qu’il s’agit bien de co-création.   

Une démarche d’innovation en temps de crise

Face à la pénurie de masque de protection en milieu hospitalier notamment, des équipes se sont mobilisées pour trouver rapidement des solutions. Les difficultés d’approvisionnement en masque classique ont boosté certains à penser différemment pour trouver des solutions performantes rapidement. Il s’agit d’une démarche d’innovation en temps de crise.  Tout semble avoir commencé en Italie où une entreprise basée à Brecia dans le Nord de L’italie, spécialisée dans le développements d’objets innovants écrit sur son site internet avoir été contactée “par un ancien médecin-chef, le Dr Renato Favero, par l’intermédiaire d’un médecin de l’hôpital Chiari, l’établissement de santé pour lequel nous avons fabriqué ces valves d’urgence”. Puisqu’il semblait en effet que l’ajout d’une valve permette de détourner l’usage initial pour l’appliquer à l’urgence sanitaire. Ils ajoutent “Nous avons contacté Décathlon qui nous a tout de suite fourni le dessin du masque. Le produit a été démonté et étudié. Un nouveau composant a ensuite été conçu pour garantir la connexion au ventilateur. Nous l’avons rapidement imprimé en utilisant l’impression 3D”.  Décathlon - Fanvoice En France, l’Université de Technologie Belfort-Montbéliard, les ingénieurs de l’UTBM en lien avec l’hôpital de Trévenans ont également travaillé à un prototype de masque de protection issu du masque de plongée. Une même pièce 3D a été ajoutée permettant “par un mécanisme de raccord, d’accueillir des filtres respiratoires spécifiques” , explique l’hôpital dans un communiqué.  Décathlon - Fanvoice  

Une démarche “ouverte” pour Décathlon qui donne accès à la technologie du masque

La réaction de Décathlon a été immédiate devant l’opportunité offerte par ces découvertes. Dans un premier temps un don de masques a été fait à l’hôpital.  C’est ensuite une communication particulière qui a été mise en place sur leurs réseaux sociaux notamment pour faciliter le partage des informations ainsi que les spécificités techniques du masque. Un thread twitter très complet a été partagé dès le 25 mars et faisait un point de situation ainsi qu’une présentation détaillée du produit.  Décathlon - Fanvoice

 

 

Une opération de piratage inédite qui s’appelle aussi co-création produit

Pour certain c’est un détournement, pour d’autres un piratage, pour d’autres encore une innovation. Il s’agit bien d’une co-création produit, puisque des personnes se sont appuyé sur un existant produit pour lui ajouter un élément spécifique et créer un nouvel usage.  Le produit hier proposé dans une optique particulière de plongée ne sera plus jamais considéré de la même façon. Initialement conçu pour “offrir une meilleure expérience pour voir et respirer dans l’eau comme sur terre; grâce à la vision panoramique et la possibilité de respirer par le nez et la bouche, la découverte de l’univers subaquatique est encore plus accessible”, c’est un tout autre discours qui est partagé aujourd’hui sur le site internet de la marque : Décathlon - FanvoiceDécathlon - Fanvoice

 

 

De l’idée au test du concept puis au bêta-test et à la diffusion : un cas d’école de co-création 

Ce cas présent couvre finalement toutes les étapes de co-création produit, de la phase d’idéation quand une personne a eu l’idée de détourner un usage, à la phase de test du concept quand elle s’est rapproché de la marque pour obtenir des informations jusqu’au bêta-test de la solution quand les valves ad hoc ont été produites, testées, validées et utilisées. Décathlon - Fanvoice L’intelligence collective et la co-création s’avèrent des leviers pertinents en temps de crise et l’exemple de Décathlon et de son masque Easybreath en est une preuve. Ce qui reste particulièrement impressionnant est le temps de mise en place du nouveau produit, temps extrêmement court, rendu possible grâce à la bienveillance de toutes les parties prenantes qui dans un même élan n’avaient qu’une idée en tête : trouver une solution innovante et fiable rapidement pour protéger mieux et sauver des vies.    Sources :

Décathlon - Julie Devinant Fanvoice

Rejoignez les marques connectées à leurs clients et collaborateurs

Nous sommes à votre disposition pour échanger sur notre univers des communautés

Newsletter

Suivez les actus des communautés clients et les actus FANVOICE via notre newsletter.