Archives du mot-clé partage

Découvrez OREL50, MEMBRE DU MOIS

Tous les mois la communauté Fanvoice décide de mettre en avant un membre dont les contributions ont été appréciées par la communauté !

Ce mois-ci, nous avons décidé de vous présenter le portrait de Orel50, un membre actif de la communauté Fanvoice qui apprécie partager ses idées afin de faire évoluer les produits de demain ! Nous lui avons posé quelques questions pour en savoir plus sur ses motivations à participer à nos projets.

membre du mois Fanvoice

Comment avez-vous découvert FANVOICE ?

J’ai découvert FANVOICE via une publication Facebook de « MOTUL France » sur le thème « QU’EST-CE QUI VOUS FERAIT PASSER À LA MOTO CONNECTÉE ? » qui permettait de gagner des accès VIP au MotoGP de Valence. Un cadeau de rêve pour n’importe quel motard !!!

Qu’est-ce qui vous a plu dans le concept ? 

Le concept de la boîte à idée connectée m’a beaucoup plu. Partagez des idées futuristes pour l’évolution de la moto c’est nouveau et je ne me suis jamais posé cette question auparavant… Une campagne permettant aux motards de s’exprimer et aider MOTUL à améliorer nos deux roues est innovante car qui de mieux que les utilisateurs pour améliorer leur train de vie moto ?!

Qu’est-ce qui vous motive à participer et contribuer sur la plateforme FANVOICE ? 

Je ne vous cache pas que les lots m’ont motivé à contribuer sur ce site. Adepte des jeux concours, je me suis lancé dans ce défi d’atteindre les 1 000 points. Les membres atteignant ce palier peuvent donc être tiré au sort afin de gagner le plus « gros » lot mis en jeu.

Avez-vous une anecdote sur une campagne ? 

Je n’ai pas encore d’anecdote, bien que la campagne ait été ouverte durant 3 mois… Je me suis inscrit une semaine avant la clôture et c’était très difficile pour moi de partager de nouvelles idées que les membres n’avaient pas encore évoquées. Pour y arriver, je me suis vraiment creusé la tête !

Avez-vous déjà parlé autour de vous de FANVOICE et pourquoi ? 

Oui, j’en ai parlé à ma copine. Les consommateurs partagent leurs idées et les marques les récompensent pour les plus impliqués. Un bon deal !

 

Merci à Orel50 pour ses réponses et son implication. À bientôt sur FANVOICE.

FacebookTwitterGoogle+Partager

Les plateformes communautaires d’envoi, un nouveau mode d’échange !

Des plateformes de crowdsourcing aux applications (comme Airbnb ou Uber), l’économie collaborative a décidément le vent en poupe ! La plupart des grands secteurs économiques ont été touchés par le phénomène. Il faut dire que cette consommation collaborative est une sérieuse alternative aux modèles de business traditionnels. Notre cher secteur du crowdsourcing voit un nouveau marché se développer : celui de l’envoi et du transport de marchandises.

Le concept est simple et pourtant plutôt révolutionnaire : les voyageurs se voient confier des objets lors de leurs déplacements, et les remettent à leur destinataire à leur arrivée. D’énormes compagnies telles que Walmart et DHL ont exploré les possibilités d’envoi en P2P (people to people), et de nombreuses startups spécialisées dans l’envoi ont vu le jour ces dernières années. Notamment Outre-Manche où elles connaissent un essor rapide.

Certaines de ces startups comme Rideship ou Roadie se concentrent sur un seul pays et deviennent de plus en plus populaires. Celles qui proposent un service de livraison à l’international ont mis plus de temps à connaître du succès, mais la garantie d’un prix de livraison à l’international défiant toute concurrence a commencé à attirer un public mondial assez large.

Entrusters

Entrusters

Entrusters – Home Page

Fondée en 2014 par trois amis, Entrusters a su conquérir un large public dans son pays natif, l’Argentine. Le service est extrêmement populaire auprès des personnes souhaitant acheter des produits rares ou particuliers dans le monde entier (les collectionneurs de timbres ou les fans d’aquariums, pour n’en citer que quelques uns). Cette mécanique de recherche simplifiée a d’abord été rendue possible pour Amazon, mais désormais les utilisateurs peuvent entrer l’URL de n’importe quel site pour acheter leurs produits préférés et se les faire livrer par des particuliers.

Entruster met l’accent sur la sécurité, et ce, autant pour l’acheteur que pour le coursier. Toute l’équipe est au courant des communications échangées entre les utilisateurs, et la société recommande de différer le paiement jusqu’a la réception de l’objet en question.

PiggyBee

Piggybee

Basée à Bruxelles, la société PIGGYBEE a été lancée en 2012 et bénéficie déjà d’une assez large communauté. Contrairement à Entruster, les livreurs ne reçoivent que rarement une rémunération en contrepartie de leurs services. La plateforme encourage plutôt les utilisateurs à échanger des conseils locaux, un hébergement ou des moyens de transports. Si au départ la base d’utilisateurs était majoritairement Européenne, une communauté internationale plus large voit le jour. 

La sécurité qu’offre PiggyBee repose sur un système appelé Mooneysafe, ce dernier garde les fonds correspond à la valeur de l’objet jusqu’a ce que la livraison soit faite. Cependant, aucune garantie n’est mise en place en ce qui concerne la récompense accordée au livreur.

Packmule

Packmule

Les fondateurs de Packmule – Sam Stone et Alexander Lieders – sont originaires d’Australie et du Brésil. Vivants en République Tchèque, ils ont eu l’idée de Packmule après avoir été de plus en plus frustrés par les prix des livraisons internationales. Même si la plupart des utilisateurs sont Tchèques, la bonne réputation du site commence peu à peu à se répandre à l’étranger. La plateforme est pour l’instant gratuite, même si cela pourrait changer bientôt.

Ses fondateurs s’efforcent à garder Packmule aussi sécurisé que possible. Par exemple, contrairement aux autres startups spécialisées dans le transport, ils encouragent activement leurs utilisateurs à poster les objets localement une fois qu’ils arrivent dans le pays de l’acheteur, plutôt que de rencontrer ces derniers en face à face.

Shipizy

Shipizy

Malgré le fait que la plateforme soit en version beta, Shipizy possède déjà une bonne base de données clients. D’après le twitter de la société, des utilisateurs de 50 pays différents se sont inscrits depuis que le site a été lancé en 2012. La sécurité est le principal objectif – la plateforme offre diverses formes de vérifications pour ses utilisateurs, des paiements SSL sécurisés et un service de messagerie interne sécurisé.

Le vrai plus de Shipizy est leur couverture d’assurance dédiée. Si un envoi est porté disparu – ou au cas où un acheteur refuse de payer le courrier – aucune des deux partie ne sera prélevée. 

Jib.li

Jib.li

En comparaison à Shipizy, cette société française basée à Paris connait un plus faible succès. Cependant, la startup a bénéficié d’une bonne publicité dans de nombreux médias lors de son lancement. Les livreurs – ou les « Jibs » – sont répartis sur une carte, et le résultat peut être filtré en fonction du prix, du poids du paquet, du temps de livraison, de distance ou bien même de la réputation de l’utilisateur.

Lorsque le site en aura terminé avec sa version beta, il a un réel potentiel de devenir un des acteurs majeurs du marché des livraison P2P ! 

On leur souhaite à tous bonne route !