5 idées reçues sur la co-création

Au détour d’un récent échange avec la Direction Innovation d’un grand groupe, j’ai pu mesurer à quel point la co-création était encore méconnue voire caricaturée. Alors que je proposais de réfléchir à un dispositif de co-création, on m’a répondu “oui enfin, on ne va pas demander à nos clients s’ils préfèrent le logo en bleu ou en rouge…”. Comme si la co-création se limitait à cet exercice superficiel et n’offrait aucun autre bénéfice. Les idées reçues ont la vie dure, aussi me suis-je dit qu’il avait encore de la pédagogie à faire. Ce billet d’humeur y participe ! 

  • NON, la co-création ce n’est pas demander aux gens s’ils préfèrent le logo de la marque en bleu ou en rouge

Et ce serait dommage de ne l’envisager que sous ce prisme réducteur. La co-création peut consister en un exercice d’idéation, de compréhension de besoins ou d’attentes non satisfaits, de co-conception d’un produit, d’un service, d’une offre, d’une raison d’être, ou encore un bêta-test, d’une interface, d’une application, d’un produit, d’un service… La co-création présente une palette d’actions dont la variété n’a d’égale que la richesse de ses enseignements.

La Roue de la co-création @fanvoice.fr : de l’idéation à la fidélisation

In fine, la co-création recouvre tout exercice qui nécessite de faire appel à l’intelligence collective pour résoudre les challenges business qu’une entreprise doit relever. La crise sanitaire a d’ailleurs révélé le caractère crucial de cette expertise pour réfléchir avec toutes les parties prenantes à la raison d’être de son entreprise. Cela nous amène à notre deuxième point : les publics concernés.

 

  • NON, la co-création n’est pas destinée uniquement  aux influenceurs 

Souvent, on entend parler de co-création avec des influenceurs, des personnes triées sur le volet, sur lesquelles on s’appuiera pour amplifier le dispositif. C’est bel et bien de la co-création, mais disons qu’elle est surtout utile pour servir sa communication et ses RP…

La co-création concerne en réalité toutes les parties prenantes de l’écosystème de la marque : les consommateurs finaux, les clients, les prospects, les collaborateurs, des experts, les influenceurs… et potentiellement, dans les approches ouvertes, toutes les personnes qui se sentent assez proches et concernées par la marque pour interagir avec elle et participer à son amélioration continue.

“Consommateurs finaux, clients, prospects, collaborateurs, experts…  tous les publics sont concernés par la co-création à partir du moment où il y a un intérêt réciproque à entrer en relation et en intelligence. C’est de cette richesse et de la confrontation des points de vue que naissent les plus belles histoires.”

Chez FANVOICE, nous invitons à prendre en compte la voix du client en considérant l’individu dans toutes ses dimensions, à savoir Consommateur, Collaborateur et Citoyen, trois réalités qui nous habitent tous, se complètent et se répondent en permanence.

 

  • NON, la co-création ne concerne pas que l’innovation produit 

Il est vrai qu’historiquement la co-création s’est fait connaître à travers des cas produits, comme par exemple la conception d’une nouvelle voiture ou d’une nouvelle gamme de produits de beauté. Mais aujourd’hui, elle couvre un spectre beaucoup plus large qui transcende la simple innovation. On peut co-créer pour comprendre, co-créer pour tester, co-créer pour fédérer. Et ce sont donc tous les métiers d’une entreprise qui sont concernés : le marketing, la RSE, l’expérience client, la stratégie… Plus récemment, les ressources humaines ont bien compris l’avantage d’intégrer des attentes des collaborateurs et futures recrues dans les réflexion autour du sens du travail.

Je vous invite d’ailleurs à lire ces cas clients, témoignages d’exercice de co-création qui vont bien au-delà de l’innovation produit et montre toute la puissance de la démarche :

SOMFY et son approche miroir, EDF et son challenge autour de l’industrie au féminin, Crédit Agricole Ukraine et le bêta test interne de son application mobile, 6 success stories d’intelligence collective au service de la stratégie d’entreprise.

  • Non, la co-création ne remplace pas les études classiques et NON ce n’est pas faire appel à un panel

La co-création apporte une ressource fondamentale pour les entreprises : une communauté. Rassembler toutes les parties prenantes et les faire vivre en communauté, c’est se donner tous les moyens d’interroger à l’envi et en continu des individus engagés et investis d’une mission. Celle de donner du sens à leur quotidien, à leur consommation et donc donner du sens aux marques.

“Dans une dynamique communautaire, nous ne recrutons  pas des participants ; ce sont les individus qui viennent à nous, vers la marque pour co-créer”

Cette ressource communautaire vient en complément des études classiques et permet d’innover en termes de protocole, au contact d’un public particulièrement engagé et prêt à tester des nouveautés. Les communautés de sens et d’intérêt offrent l’opportunité de sonder des attentes, de valider des évolutions, d’être dans une approche de “sensing investigation”.

J’aime l’expression de l’un de nos clients qui, à la question “mais comment recrutez-vous les participants ?”, a simplement répondu “nous ne recrutons personne, ce sont les gens qui viennent à nous”. C’est là une différence fondamentale avec les approches qui font appel à des panels d’individus présélectionnés pour certains attributs. Ce qui nous amène au point suivant : la différence entre communauté et panel…

La difficulté dans la transition qui s’opère sur le marché des études, c’est d’arrêter de penser panel et représentativité pour penser communauté et engagement. Parce qu’il est vain d’essayer d’appliquer une totale représentativité à sa démarche communautaire, au risque simplement de la saboter au lancement.

“Il est vain d’appliquer une logique représentativité au lancement d’une initiative communautaire, au risque de la saboter. Il s’agit avant tout de capitaliser sur des affinités. Vient ensuite le temps de l’analyse et de l’interprétation ”

En effet, une communauté de marque est constituée d’individus en affinité avec la marque. Elle reflète donc en partie l’ADN de la marque, en lien avec les typologies de produits ou de services qu’elle propose. Il s’agit donc d’une représentativité de marque et non d’une représentativité socio démographique. Encore une fois, enquête sur un public représentatif et co-création s’inscrivent en complémentarité, font appel chacune à des méthodologies précises. Si vous vous surprenez à parler de “panel communauté”, c’est que vous n’êtes pas clairs sur la méthodologie que vous mobilisez 😉 .

 

  • Non, la co-création ne résoudra pas tous vos problèmes…mais elle vous apportera une réponse concrète pour booster votre engagement client

Compréhension des besoins de vos clients, amélioration continue, intégration des collaborateurs au coeur de la stratégie d’entreprise, co-conception de produits ou de services, appel à idées… La co-création apporte une réponse concrète à beaucoup de questions de performance et permet notamment d’optimiser l’expérience client (externe et interne) en apportant de l’agilité et de la réactivité à travers des boucles de feedbacks continues. Et c’est le sens de l’histoire des entreprises : plus de conversations, moins de tour d’ivoire, plus d’excellence, moins de silos !

 

Vous voulez en savoir plus ? => contact@fanvoice.com

 

FacebookTwitterGoogle+Partager

FANVOICE recrute un(e) super stagiaire assistant(e) chef de projets !

Fanvoice recrute !

Nous cherchons un(e) super stagiaire assistant/assistante chef de projets à partir de septembre 2020 ! FANVOICE, pionnier de la co-création est une plateforme participative intelligente. Elle permet de connecter les marques à leurs différents publics autour de conversations online. Sa technologie « smart-data » analyse automatiquement les feedbacks et idées des participants.

Fanvoice-Carroussel

MISSION

Rattaché(e) à l’équipe Marketing et plus particulièrement à la Direction Conseil, vous serez en charge de :

  • Participer à la conception de campagnes participatives (co-création, bêta-tests, concours d’idées etc.).
  • Accompagner la création des supports de communication de la start-up (vidéo témoignage, site internet…).
  • Suivre le déploiement des campagnes (création des contenus, visuels, maquettes ainsi que mise en ligne).
  • Assurer la gestion au quotidien des demandes clients

Profil souhaité

  • Bac +3 minimum
  • Une 1ère expérience en communication / agence digitale / design graphique
  • Maîtrise du Pack Office La Maîtrise des outils de design graphique (Photoshop, InDesign) est un vrai plus !
  • Excellente communication écrite et orale

Durée

3 à 6 mois – Envoyez vos candidatures à contact@fanvoice.com

Co-création miroir : présentation du cas MY SOMFY LAB et mise en perspective

La co-création miroir consiste à faire réagir 2 publics stratégiques en même temps, sur un même sujet, dans 2 écosystèmes distincts et étanches. Ainsi, une même problématique peut être adressée à un public de décideurs interne et un public d’utilisateurs finaux par exemple. Les résultats sont bien sûr mis en perspective pour une vision à 360°. 

 

MY SOMFY LAB et la co-création miroir

En ce moment même, sur la plateforme de co-innovation MY SOMFY LAB, un protocole miroir est proposé. Les communautés grand public et collaborateurs de la marque sont sollicitées sur un même sujet dans 2 campagnes distinctes.

Mélodie BARJHOUX, project et communication manager à la Direction Innovation, nous en dit un peu plus de cette initiative “Nous avons initié ce projet miroir avec notre pôle RSE afin de structurer notre stratégie de développement durable, en prenant en compte les changements sociétaux et nouveaux besoins qu’implique la période que nous vivons. À travers cette enquête collaborative nous avons invité tous les collaborateurs Somfy à s’exprimer sur le « demain » de notre entreprise et en parallèle, nous interrogeons également des consommateurs sur leurs attentes dans ce domaine.”

Elle ajoute : “Cette initiative a été portée par le directeur de la RSE qui a notamment annoncé le lancement du projet auprès de tous nos collaborateurs français. L’idée est de confronter trois notions : les nouvelles tendances liées à cette période, nos précédents travaux liés à notre gouvernance RSE et les attentes de nos collaborateurs (en terme de satisfaction client, pratiques responsables, performance environnementale, bien-être en entreprise…)”.

Et enfin : “La finalité du projet est de nous permettra de définir ensemble, une vision et des priorités communes visant à donner du sens à nos actions.”.

La campagne grand public se concentre elle autour de 5 thématiques proposées à la réflexion des participants, comme autant de piste de réflexion et d’innovation pour la marque :

 

La co-création miroir, une démarche éprouvée et utilisée par plusieurs entreprises

BNP Paribas à travers sa plateforme Les Influenceurs ou encore EDF avec EDF Pulse & You utilisent notamment ce protocole pour le marketing ou l’innovation.

Retrouvez en détails ici 2 cas précis :

> BNP sur la redéfinition d’une expérience digitale 

> EDF sur la redéfinition d’une expérience de marque

 

Les apports de la co-création miroir pour les entreprises

Le fait de mettre sur un même niveau le recueil de la voix collaborateur et de la voix client est très bien accueilli dans les entreprises. L’écoute client était en effet hier cantonnée au consommateur final, ce qui laissait peu de place pour les collaborateurs dans l’écriture et la mise en place des stratégies qu’ils allaient ensuite faire vivre ou subir.

La vertu est grande, notamment pour les tests d’interfaces digitales ou d’applications. En effet le retour éclairé des collaborateurs dans la façon de présenter les choses, mais aussi parce qu’ils sont potentiellement des utilisateurs finaux eux-mêmes permet de mettre le tout en perspective. Par ailleurs, d’un point de vue enseignements, plusieurs éléments sont intéressants à prendre en compte.

> La participation des différentes communautés internes ou externes est un indicateur en soi. Une participation très forte côté grand public sur un sujet et très faible côté collaborateur sur le même sujet peut indiquer par exemple la distance des collaborateurs face à ce sujet. Et inviter à faire par exemple de la pédagogie ou à identifier et résoudre des points bloquants.

> Les enseignements ensuite en termes d’attentes ou de frustrations sont utiles et intéressants à faire dialoguer. Par exemple, une remontée asymétrique sur la qualité de la relation client peut être le point de départ facilitant l’acceptation d’un projet de transformation ou d’une nouvelle formation pour les équipes.

EDF innove avec le premier challenge pour développer l’Industrie au Féminin

Récemment, EDF a lancé son premier challenge pour renforcer l’attractivité des métiers de l’industrie auprès des jeunes filles et des femmes. Le challenge, disponible sur la plateforme EDF Pulse & You est ouvert aux salariés et au grand public. Il permettra de recueillir des idées innovantes et proposer des actions pour faire connaître, orienter et mieux valoriser les femmes dans l’industrie.

 

La plateforme EDF Pulse & You, qui fêtait ses 4 ans en mars dernier rassemble le grand public et les salariés de l’entreprise en un même espace avec une même ambition : permettre à chacun de partager ses idées au service de l’innovation. Depuis son lancement, plusieurs produits ont été réfléchis ou co-créés sur la plateforme dont IZI by EDF à travers ce projet ou encore CHECK grâce à cet appel à idées. Ce sont également plusieurs produits innovants de startups qui sont proposés en bêta test pour le plus grand bonheur des 5 000 Pulseurs impliqués quotidiennement. 

 

Les objectifs du challenge Industrie au Féminin

 

> encourager la mixité au sein du Groupe

Depuis 20 ans, le Groupe EDF est convaincu que la mixité et l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes sont des facteurs essentiels de progrès social et de performance durable. Le Groupe souhaite accentuer son engagement pour inciter les jeunes femmes à s’orienter vers les carrières scientifiques et techniques. Aujourd’hui en France, le taux de féminisation des métiers techniques est seulement de 14%. 

 

> favoriser l’innovation participative

C’est l’occasion pour chacun de s’exprimer autour de 5 thématiques. Comment mieux parler de l’industrie et susciter des vocations auprès des femmes ? Comment donner envie aux jeunes filles au collège de s’orienter vers les filières techniques ? Comment valoriser la présence des femmes dans une équipe technique ? En quoi la présence des femmes aide à lever des fonds ? Et enfin, comment et pourquoi l’industrie 4.0 favorise l’accès des femmes aux métiers techniques ?

Quelques chiffres clés : 

Une mécanique d’open innovation inclusive

Les bonnes idées viennent de partout… de l’interne comme de l’externe. C’est le constat qu’a fait EDF qui embarque non seulement les salariés mais aussi le grand public dans cette aventure. L’open innovation est une très belle occasion de pouvoir toucher et sensibiliser les salariés et les internautes avec un angle nouveau, participatif et surtout collaboratif. À quelques jours de la fin du challenge, ce sont 270 propositions qui ont été récoltées côté salariés et plus de 600 côté grand public. 

 

Une ambassadrice de choix, lauréate d’un précédent projet innovant 

En mars 2019, les étudiants et jeunes diplômés étaient invités à venir décrire le Job de leur rêve chez EDF pour tout simplement le décrocher. Un projet qui permettait à l’entreprise d’identifier non pas de nouvelles compétences mais un état d’esprit : l’engagement. C’est Marine Weicherding qui a remporté le challenge et qui occupe aujourd’hui un poste d’Appui Technique au service prévention des risques. Elle est aujourd’hui l’ambassadrice du projet Industrie au féminin. Découvrez son interview ci-dessous. 

 

Des exemples concrets qui montrent que la co-innovation est aujourd’hui non seulement au service du marketing et de la compréhension client mais aussi des ressources humaines pour qui elle est un puissant levier. 

 

Sources :

https://www.edf.fr/edf-recrute/pourquoi-choisir-edf/un-employeur-responsable/co-developpons-l-industrie-au-feminin

https://www.edf.fr/edf/co-developpons-l-industrie-au-feminin-le-1er-challenge-d-edf-en-faveur-de-la-mixite

 

L’INTELLIGENCE COLLECTIVE POUR FAIRE PROGRESSER L’ENGAGEMENT CLIENT

Un client engagé, c’est un client qui va plus facilement consommer les produits ou les services d’une entreprise. Fidèle à la marque, il va s’y intéresser, parfois la suivre sur les réseaux sociaux, s’y attacher, allant même jusqu’à la recommander. Un collaborateur, que l’on peut définir comme le 1er client de l’entreprise, sera d’autant plus curieux, plus productif, plus impliqué dans son travail au quotidien qu’il est engagé. C’est pourquoi, l’engagement est un objectif de plus en plus « prisé » des entreprises, qui vont chercher à en faire progresser le score, année après année.

ALORS QUELLE(S) SOLUTION(S) POUR FAIRE PROGRESSER L’ENGAGEMENT DE VOS CLIENTS ET COLLABORATEURS ?

Plusieurs axes existent pour engager ses clients internes et externes : améliorer leur connaissance par des dispositifs d’écoute, anticiper leurs attentes en proposant des offres nouvelles et personnalisées, communiquer singulièrement et de la bonne manière, … L’un des leviers principaux est d’adopter une démarche véritablement client centric.

L’intelligence collective va permettre de fédérer des publics internes, externes, partenaires pour co-créer avec eux les marques, les produits et les services de demain.

Le choix d’une plateforme de co-création permet de positionner le client au centre de la relation, ce qui va faciliter les retours d’expérience entre les différentes parties prenantes – internes ou externes –  d’un écosystème.

UNE DYNAMIQUE D’INTELLIGENCE COLLECTIVE EN LIGNE RÉUSSIE ÇA PASSE PAR QUOI ?

Afin d’engager vos clients à travers un tel logiciel, il est primordial de prendre en considération son utilisation, en  Front comme en Back office :

Les contenus doivent être simples et l’interface ludique : le membre de votre communauté est, finalement, un client exigeant qui a besoin de comprendre l’intérêt du pitch très rapidement. Si l’information n’est pas suffisamment claire et accrocheuse, elle sera perdue dans la masse des multiples sollicitations reçues par votre cible.

Les projets proposés doivent pouvoir être suivis en temps réels afin d’optimiser l’engagement de la cible : suivez toutes vos statistiques, assurez-vous du bon développement de la communauté… et écoutez la ! Les membres seront toujours sensibles au fait que vous demandiez des avis, des retours, que vous remerciez l’engagement, etc.

QUELS BÉNÉFICES ?

Connaissance client enrichie, relation renforcée, expérience optimisée, pertinence dans la prise de décision : autant de bénéfices que va apporter un logiciel d’intelligence collective.

C’est finalement un outil véritablement au service de la stratégie d’entreprise pour :

Anticiper

En étant en lien direct avec les retours d’expériences et en faisant dialoguer des audiences complémentaires vous allez ainsi pouvoir anticiper des changements de comportements et de consommations.

Innover 

En accompagnant la création de nouveaux services  et de nouveaux produits sur votre plateforme d’intelligence collective, vous allez ainsi mieux comprendre les besoins et plus facilement adapter votre proposition de valeur au marché.

Fédérer

En incluant vos collaborateurs et vos clients externes dans votre stratégie, vous les valorisez, et allez gagner en proximité.

DÉCOUVREZ NOS CONSEILS POUR LANCER ET RÉUSSIR SON PROJET DE CO-CRÉATION À TRAVERS SES ARTICLES 

 

Les communautés internes au service de la stratégie et de l’efficacité des entreprises

Les grèves liées à la réforme des retraites suivies d’une crise sanitaire sans précédent ont bouleversé la manière de travailler au sein des entreprises. Le télétravail forcé, pour lequel tout le monde n’était pas préparé et outillé de la même façon, perturbe les interactions au sein des entreprises. Une situation à risque tant pour les collaborateurs, dont l’équilibre psychosocial se voit fortement chahuté, que pour les entreprises qui doivent agir rapidement.

Les modes de fonctionnement au quotidien et les méthodes de management s’ajustent. Les approches collaboratives se multiplient afin de répondre au mieux aux enjeux. Nous vous proposons de découvrir à travers cet article les bénéfices de telles approches tant en période de crise qu’à plus long terme, avec certains exemples d’entreprises qui ont su développer de façon pérenne leurs communautés internes.

 

 

ENJEU 1 : PRÉSERVER SES SALARIÉS EN RESTANT ATTENTIF À EUX

Une récente étude réalisée pour Deskeo durant la période du 19 au 24 mars 2020, et relayée par le journal Le Progrès, met en lumière les nombreuses conséquences du confinement sur le moral des salariés et collaborateurs. On peut ainsi y lire que 76% des Français se disent mal à l’aise chez eux, regrettant ainsi leur bureau.

À défaut de pouvoir instantanément améliorer leur confort à distance, il est primordial pour les entreprises de garder un contact avec leurs collaborateurs. Et cela doit se faire bien au-delà des discussions en ligne, des séries de mails et des sessions de web conférences largement utilisées ces derniers temps. De nombreux salariés à distance sont par ailleurs contraints de gérer des problématiques externes à leur cadre professionnel, et spécifiques à ce contexte de crise (garde d’enfants, maladie de certains membres de la famille, …). Ce qui ajoute de la complexité et de la tension. Pour répondre au sentiment d’éloignement et à cette tension, l’employeur peut proposer écoute et bienveillance via des outils digitaux ad hoc.  

 

ENJEU 2 : DONNER DU SENS AU TRAVAIL ET AU PROJET D’ENTREPRISE

Maintenir l’engagement de ses salariés représente un véritable défi pour les entreprises. Car l’engagement des salariés pour une entreprise est une source de performance importante. Quand les employés se sentent bien, écoutés et valorisés, il y a de grandes chances que cela se reflète dans l’expérience des clients finaux. Un cercle vertueux se met alors en place.

 

ENJEU 3 : RENFORCER LE DIALOGUE SOCIAL DANS UN ENVIRONNEMENT INCERTAIN

Télétravail, chômage, activité partielle, gel des budgets et des recrutements, diminution des salaires, … le monde du travail est sous tension. Apporter des réponses aux salariés pour contrer l’incertitude est nécessaire. Face à la situation actuelle, le gouvernement est très clair sur le sujet : « à situation exceptionnelle, moyens de dialogue renforcés ». Par conséquent, il est primordial que l’employeur s’adapte pour maintenir le dialogue social et mettre ainsi en place rapidement des moyens d’alerte et de remontées d’informations. Il s’agit de véritablement mettre le numérique au service du dialogue social.

Les communautés internes constituent très clairement une réponse à cet enjeu majeur. Au-delà de la gestion actuelle de la situation, cette dynamique de dialogue social renforcé devrait constituer un atout majeur lorsqu’il s’agira de traiter les effets à moyen et long terme. 

 

SOLUTION 1 : FACILITER LES REMONTÉES D’EXPÉRIENCES

Un dispositif de remontée d’expériences, à l’image du projet collaboratif adressé sur Fanvoice.com va permettre à chacun de « vider son sac ». Une manière ludique de renouer le contact, de montrer à tous qu’on est « dans le même bateau ». Certains vont s’en amuser et rebondir sur les idées dans le but de converser, d’autres vont livrer leurs bonnes pratiques tant en matière d’organisation, que de gestion du temps, ou de responsabilisation des enfants par exemple.

Autant d’échanges qui vont encourager les membres et qui vont permettre d’insuffler, à distance, une dynamique de groupe, un esprit d’équipe, de soutien et de bienveillance.

C’est par exemple ce que réalise en ce moment même la Banque Populaire du Sud sur la plateforme collaborative LE WOK (le site communautaire imaginé à l’initiative de la Fédération Nationale des Banque Populaire et qui rassemble des sociétaires, clients, collaborateurs autours de divers sujets). Le projet collaboratif est libellé « SPÉCIAL CONFINEMENT : Prise de température ». Le jeu de mot peut faire sourire mais témoigne néanmoins de toute la bienveillance de « l’employeur » à l’égard de ses équipes, invitées à partager leurs retours d’expériences pour vivre plus sereinement le confinement.

FM LOGISTIC (entreprise logistique française) a elle aussi adopté une initiative voisine sur son site collaboratif INFLUENCE MY FM. Face à la situation actuelle, le groupe répond à un enjeu majeur : garantir que la nourriture et les biens de grande consommation arrivent jusqu’aux consommateurs. Et pour ce faire, ce sont tous les collaborateurs qui sont mobilisés. Il est ainsi apparu tout naturel pour la direction de s’adresser à ses collaborateurs restés à la maison afin de leur permettre de s’exprimer sur leur quotidien, mêlant pour certains vie de famille et vie professionnelle.

 

SOLUTION 2 : INNOVER EN CONTINU AVEC SES COLLABORATEURS 

Lancée en 2017, la Start.box répond à plusieurs objectifs. Le premier est d’inclure tous les collaborateurs dans le processus d’innovation. Il s’agit aussi de lancer des campagnes mobilisatrices : 

  • pour des actions inscrites dans le plan stratégique, 
  • pour de nouveaux services, de nouvelles offres, 
  • pour appuyer des enjeux interne RH, prévention…

Eiffage c’est 63 000 collaborateurs mais aussi 63 000 innovateurs qui peuvent s’exprimer librement sur La Startbox. Ce dispositif d’innovation participative propose en effet aux collaborateurs de communiquer toutes leurs bonnes idées à travers différents projets proposés à l’année.

La plateforme permet également de sélectionner les meilleures idées, de les récompenser, les valoriser et les mettre en oeuvre en impliquant le CODIR.  Comme en témoigne Benoît de Ruffray, Président Directeur Général d’Eiffage : “ Lors de l’élaboration de notre plan stratégique, nous avons mis en exergue les forces de notre Groupe et les moteurs de son développement, au premier rang desquels l’innovation ”.

 

SOLUTION 3 : FAVORISER LA CULTURE DU BÊTA-TEST

L’open prospective permet à chacun d’être acteur de l’innovation en dénichant des solutions étonnantes et en y apportant un regard critique. C’est le pari fait par Crédit Agricole Consumer Finance (CACF) qui invite ses collaborateurs à se mettre dans la peau du client final pour remonter des tendances de marchés, tester des innovations d’autres marchés transposables au leur, et remettre l’expérience client au cœur de la stratégie.

Dans le cas de CACF, une plateforme digitale a été mise en place pour accéder aux différentes “campagnes de tests » et partager ses feedbacks. Ainsi la communauté de “beta-testeurs” prend véritablement corps sur la plateforme, les collaborateurs étant visibles et pouvant échanger les uns avec les autres pour confronter leurs points de vue.

C’est une des démarches choisies par l’entreprise pour accélérer sa transformation digitale. Ainsi, plusieurs communautés “locales” de testeurs ont été créées (notamment en Allemagne et au Portugal) pour dénicher de nouveaux produits ou services misant sur une expérience différente, et les tester. Un protocole inédit qui a pour vertu non seulement de faire gagner en agilité mais aussi d’engager différemment les collaborateurs. Une centaine d’entre eux ont déjà rejoint l’initiative.

Aujourd’hui, ce sont près de 2 Français sur 3* qui souhaitent davantage télétravailler à l’issue de cette crise. Ces chiffres laissent entrevoir des changements qui vont s’opérer à plus long terme. Il y a fort à parier que les dispositifs digitaux d’écoute et d’inclusion des collaborateurs dans la stratégie et la prise de décision des entreprises vont se multiplier pour le bien de tous et de chacun.

 

* Enquête réalisée auprès de 2.915 professionnels répartis sur l’ensemble du territoire français, effectuée en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France, selon la méthode des quotas, durant la période du 2 au 8 avril 2020. 

 

Vous aussi, imaginez avec vos clients, votre rôle dans le monde de demain

Globalement les études montrent que chacun attend des marques de la responsabilité, de la solidarité, de l’écoute, de la proximité, de la conviction et des valeurs. Mais comment cela se concrétise pour votre secteur ? Entre déclaration d’intention et action, qu’attendent réellement vos clients ? La plateforme participative FANVOICE est essentielle pour se rapprocher d’eux et pour sonder leurs attentes.  Au-delà des spéculations des uns et des autres, il revient aujourd’hui aux marques d’aller au contact de ceux qui influencent demain, de les écouter et de prendre en compte leurs aspirations pour co-construire notre demain.

 

UN PROTOCOLE FLEXIBLE POUR CO-CONSTRUIRE LE MONDE DE DEMAIN

La crise révèle l’importance de la collaboration. Demain s’appréhende et se construit dès maintenant avec vos consommateurs, vos collaborateurs, vos partenaires. Les engager dans des discussions exploratoires ou des exercices de co-création est un moyen concret de réconcilier écoute et action.

 

Nous vous proposons un protocole clé en main et flexible pour relever ce défi :

1/ un gabarit (site internet) avec des textes prédéfinis à adapter

2/ 3 ateliers de co-conception de votre projet avec un expert FANVOICE

3/ une adaptation du gabarit à vos couleurs et votre univers visuel

4/ des focus thématiques personnalisables en fonction de vos problématiques

5/ une dizaine de questions fermées complémentaires

6/ un accompagnement au recrutement et au community management de votre projet

6/ une analyse sémantique des résultats en fin de projet

7/ un projet en ligne en quelques jours (2 à 5 jours en fonction de votre rétroplanning)

 

Pour en savoir plus, envoyez votre demande à contact@fanvoice.com

 

Actuellement par exemple, nous questionnons le rôle des marques et les défis qu’elles devront relever demain pour répondre aux nouvelles attentes de leurs clients.

Au-delà d’un questionnement large, nous proposons 5 focus thématiques et une dizaine de questions fermées complémentaires. Les focus thématiques sont nés des discussions que nous avons avec une dizaine de marques depuis le début du confinement, qui nous ont partagé leurs interrogations :

QUELQUES APPLICATIONS : 

 

1/ EDF interroge l’après confinement avec ses clients et questionne le rapport à l’énergie

Sur sa plateforme de co-innovation EDF Pulse & You, EDF invite sa communauté à réagir sur l’après confinement, au prisme de ce qui pourrait changer durablement, des nouveaux projets à mettre sur pied ou encore du rapport de chacun à l’énergie.

 

 

2/ Viasanté  reste en contact avec ses clients et interroge le rôle d’une mutuelle

La communauté Viasanté est elle mobilisée en ce moment sur les astuces pour mieux vivre le confinement ainsi que sur le rôle de sa mutuelle dans un tel moment.

 

 

3/ FM Logistic renforce la proximité avec ses collaborateurs 

Sur Influence My FM, plateforme collaborative dédiée à l’invention de la supply chain de demain, les collaborateurs de l’entreprises sont actuellement rassemblés dans un projet privé (seuls les collaborateurs peuvent accéder aux échanges) autour du confinement et de son après. Une façon concrète de garder le lien, de maximiser le sentiment d’être ensemble et utile à l’entreprise.

 

 

Découvrez les 3 nouvelles fonctionnalités FANVOICE 2020

Nous sommes ravis de vous annoncer que la solution Fanvoice se dote de 3 nouvelles fonctionnalités d’ores et déjà disponibles sur vos plateformes communautaires. Nous les avons pensées suite aux retours d’expérience de nos clients. Elles permettent d’enrichir l’expérience Utilisateurs et Administrateurs ainsi que maximiser les échanges au sein de vos projets collaboratif.

 

DES NOTIFICATIONS PUSH INSTANTANÉES POUR INFORMER LES UTILISATEURS DES RÉACTIONS SUR LEURS CONTRIBUTIONS

 

Certains d’entres vous l’ont peut-être déjà remarqué, une nouvelle petite icône a fait son apparition ces dernières semaines sur les pages Campagne, dans le menu à côté du bouton S’INSCRIRE…Une petite bulle discrète mais qui se révèle très utile !

A quoi sert-elle ? Et comment fonctionne-t-elle ?

Cette infobulle notifie automatiquement et en temps réel l’utilisateur dès qu’une de ses idées a été commentée ou likée, ou si un de ses commentaires a été liké par la communauté ou un community manager.

Si l’utilisateur est connecté au Lab, et qu’une de ses contributions a généré une réaction, alors un chiffre apparaît sur l’icône et une ou plusieurs notifications s’affichent précisant la nature de ces réactions.

Au clic sur l’une de ces lignes, l’idée concernée apparaît dans un popup permettant de visualiser les nouvelles réactions suscitées.

Voici une nouvelle fonctionnalité qui permet d’optimiser encore plus l’échange intracommunautaire et l’efficacité de l’animation faite par le Community Manager.

 

AFFICHER UNIQUEMENT SES CONTRIBUTIONS PARMI TOUTES LES IDÉES POSTÉES

 

Une campagne d’idéation, de co-conception ou encore de bêta-test peut recueillir des dizaines, des centaines voire des milliers d’idées, commentaires et likes de la part de la communauté. Difficile d’y retrouver ses propres contributions et les réactions associées !

Désormais, les utilisateurs peuvent filtrer l’affichage des idées et commentaires en fonction de leurs propres contributions : leurs idées, leurs commentaires ou bien leurs likes uniquement (que ce soit sur une idée ou bien sur le commentaire d’une idée), en utilisant le menu déroulant du champ « Filtrer ».

Cette nouvelle fonctionnalité est particulièrement intéressante pour les Community Managers des Labs qui pourront dès lors facilement retrouver leurs commentaires et prendre connaissance des réponses de la communauté.

 

CONFIGURER L’ENVOI DES EMAILS DE BIENVENUE SUR CAMPAGNE

 

Il est aujourd’hui possible d’activer ou de désactiver l’envoi des emails de bienvenue, réceptionnés suite à son inscription à une campagne.

Par défaut, à la création d’une nouvelle campagne, l’envoi de cet email est activé. Pour modifier ce paramétrage, allez dans l’onglet « Gestion de campagne » / « Configuration de la campagne » et cochez la case « Activée : Non ». Les envois seront alors bloqués. À tout moment, vous pouvez (ré)activer l’envoi si vous le souhaitez.

Cette fonctionnalité s’inscrit dans un chantier global de « Gestion des emails » sur lequel travaille activement l’ensemble des équipes Fanvoice.

Nous vous donnons rendez-vous très vite dans une prochaine Newsletter pour découvrir la suite de ces évolutions de notre solution FANVOICE. Si vous avez une question, rapprochez-vous de votre directeur de clientèle qui se fera un plaisir de vous répondre !