Les géants de l’alimentaire et le crowdsourcing : Haribo, Lay’s et Coca votent pour !

Nous en parlons toutes les semaines sur ce blog : les règles du marketing ont évolué et la parole est maintenant donnée aux clients à travers des démarches de crowdsourcing et plus particulièrement de crowdstorming et de co-création. Les grandes marques tendent à devenir de plus en plus ouvertes, collaboratives et agiles. L’open Innovation s’ouvre à tous, et les entreprises de différents secteurs n’hésitent plus à faire appel au grand public pour innover, l’utilisation des seules idées internes n’étant plus adaptée à un marché où le consommateur veut être impliqué dans le processus de création d’un produit. Après tout, a priori, personne ne comprend mieux les consommateurs que les consommateurs eux-mêmes, les meilleures idées ne viennent donc pas forcément des professionnels du marketing.

Le crowdsourcing consiste à faire appel à l’intelligence collective pour identifier les idées les plus en phase avec les attentes de la foule et mieux inventer ensemble. Depuis quelques années, les entreprises ont intégré cette nouvelle tendance dans leurs stratégies et travaillent en collaboration avec des associations, centres de recherches, des groupes de citoyens et parfois même leurs concurrents pour inventer autrement.

De nombreux outils ont été créés pour faciliter les échanges ; en plus des réseaux sociaux, les marques utilisent désormais des plateformes collaboratives qui permettent de partager des idées et de les améliorer ensemble en temps réel. Réel gain de temps et d’argent, le crowdsourcing permet également d’obtenir des échantillons de clientèle bien supérieurs à ceux qui peuvent être observés lors des études classiques menées avant par les marques.

De la conception d’un produit à sa fabrication, en passant même par la publicité, jusqu’à la commercialisation, voire l’amélioration de ce dernier, le consommateur a un avis à donner qui parfois peut s’avérer très utile pour les marques !

Quelques exemples réussis de grandes marques qui ont utilisé le crowdsourcing :

Starbucks Coffee

Il y a 5 ans, la marque STARBUCKS COFFEE a intégré la démarche de co-création dans sa stratégie marketing en lançant le site “My Starbucks Idea”. Les retombées ont été colossales pour la marque puisqu’en 5 ans c’est plus de 150 000 idées qui ont été postées par les clients, 2 000 000 votes, des millions de visites et des sondages permanents. Je vous laisse imaginer le trafic généré sur le site avec cette excellente campagne d’UGC (User Generated Content).

L’opération fut un réel succès commercial avec 277 idées déployées dans les réseaux de la marque ; de nouveaux produits devenus très populaires ont vu le jour comme le café Frappucino Coconut… De nouveaux services ont également été mis en place (paiement via mobile, carte de paiement Starbuck), développement de l’éco-innovation avec la création de gobelets recyclables, etc.

My Starbucks ideas Crowdsourcing

Dragibus 

En 2013, les créateurs de la célèbre marque de bonbons Haribo ont fait appel aux consommateurs afin de découvrir quel était le Dragibus qu’ils appréciaient le moins. La campagne interactive appelée DragibusShow consistait en une sorte de télé-réalité, dans laquelle les différentes couleurs se défendaient de l’élimination, le but étant d’être sauvé par le public afin de pouvoir rester dans le paquet de Dragibus. Des milliers de contributeurs ont participé à l’opération et c’est finalement le Dragibus orange qui a disparu des paquets !

Forte de cette première bonne expérience, Haribo a ensuite créé sur sa page Facebook Le laboratoire Dragibus, invitant les fans à inventer le nouveau parfum en postant leurs idées. De cette campagne de lancement marketing est issu le nouveau Dragibus bicolore.

Dragibus show vote crowdsourcing

Lay’s 

Pour la deuxième année consécutive, la marque Lay’s lance son concours intitulé « Do Us a Flavor ». Elle invite les utilisateurs à créer leurs propres parfums de chips, puis à voter pour leur favori. Le gagnant de la saveur la plus plébiscitée a non seulement le privilège de voir son produit commercialisé mais reçoit aussi la coquette somme d’1 million de dollars ! (Seriously ???)

A la fois originales et bizarres, les propositions des fans ont créé le buzz autour de la campagne, qui a connu un grand succès grâce aux nombreuses parodies imaginées.

Lay's dousaflavor parody

Le concours a été largement relayé sur les réseaux sociaux, puisqu’il est nécessaire de se connecter à Facebook pour soumettre une création, puis à Twitter, Vine ou Instagram pour obtenir des votes. Toute la campagne a été conçue dans le but d’impliquer le plus possible les fans de la marque afin de créer le buzz autour des chips Lay’s. C’est une opération marketing brillamment menée pour la filiale du groupe PepsiCo qui a cumulé plusieurs millions de visites en seulement quelques mois. Plus de 14 millions de propositions ont été déposées – soit un nombre trois fois supérieur au concours précédent. Les fans apparaissent désireux de partager leurs idées et de participer au lancement d’un nouveau produit sur le marché.

Lay's dousaflavor crowdsourcing

Coca-Cola 

Coca-Cola a lancé cette année et pour la seconde fois, une campagne marketing télévisée durant le Super Bowl. En plus du traditionnel spot télévisé diffusé pendant le célèbre événement sportif américain, la compagnie de soda a aussi mené une campagne en ligne : « Coke Chase », dans laquelle trois équipes – des Cowboys, des danseuses de revues de Vegas, et des personnages de Mad Max – étaient en compétition pour une course dans le désert afin de gagner une bouteille de Coca géante. Les fans sont invités à voter en ligne pour leur équipe favorite ou pour « saboter «  une équipe adverse en semant d’embuches leur chemin. Les actions des fans à travers les différents réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Tumblr, YouTube et Instagram) déterminent quelle sera l’issue du scénario de ce sport publicitaire. Et c’est justement la stratégie de Coca-Cola, renforcer l’engagement de ses fans à travers leur implication.

Coke chase campaign

Durant la campagne, plus de 1,3 million de personnes ont visité le site CokeChase.com. Coca Cola a reçu presque 1 million de votes pour la campagne et 7,3 millions de « sabotages » ont été imaginés. Quant au spot publicitaire de 60 secondes mettant en scène l’équipe gagnante, soit les danseuses de revues du Vegas Show, il a été visionné plus de 2,5 millions de fois.

VegasShowgirls CokeChase

Comme vous le voyez, on assiste à l’émergence d’une utilisation de plus en plus courante du crowdsourcing. Les grandes marques commencent à comprendre les nouveaux enjeux du participatif et n’hésitent plus à solliciter leurs fans. La promesse de ces nouvelles méthodes de partage d’idées et de co-création est d’améliorer notre quotidien grâce à l’intelligence collective. Est-ce que ça marche ? Oui. A voir l’engouement de la foule pour ses campagnes, on peut en déduire que l’intérêt est là, ne serait-ce que dans une démarche de divertissement. Le recours aux idées, avis, informations et analyses issues du crowdsourcing, apparaît comme une solution innovante et surtout UTILE ! Et une campagne de communication UTILE, c’est du pain béni pour les marques. C’est notre avis, mais aussi celui de nos clients…

Le crowdstorming est devenu un levier de choix pour générer de nouvelles idées et identifier des solutions aux grandes questions des marques. L’innovation ouverte présente de merveilleuses perspectives pour les entreprises souhaitant dépasser leurs blocages et simplifier les relations avec leurs consommateurs. Finalement, en acceptant que les clients reprennent (un peu) le contrôle, les marques s’aident elles-mêmes. Tout le monde y gagne !

FacebookTwitterGoogle+Partager