Archives pour la catégorie Nouveautés

C’est nouveau, c’est tout chaud, c’est sur FANVOICE

Quand le Machine Learning devient un incontournable détecteur de tendances !

Le Machine Learning ou apprentissage automatique révolutionne la connaissance client en brassant l’immensité du big data pour en tirer des corrélations et des déductions singulières, jamais envisagées par les marketeurs. Et si le marketing devenait une science exacte ?

Fanvoice-MachineLearning-Cocréation-IA-Détecteur-Tendances

 

Le Machine Learning, détecteur de tendances :

L’un des usages réussis en marketing du Machine Learning est sa capacité à mesurer scientifiquement ce que le consommateur pense et perçoit des marques à tout moment. Il est capable d’identifier des nouveaux segments de marché, de nouvelles tendances, de percevoir l’arrivée de signaux faibles en temps réel, etc.

Au regard de ces enjeux et opportunités, les Directions Marketing investissent massivement dans l’Intelligence Artificielle. Selon un récent rapport de l’ODC (International Data Corporation), les dépenses des Directions Marketing en logiciels d’IA ont explosé dans le monde et représentent 360 millions de dollars en 2016. Ce chiffre devrait atteindre plus de 3 milliards en 2020, ce qui représente une croissance de 550%.

L’apprentissage machine donne les mains libres aux départements marketing pour passer plus de temps sur des activités à plus forte valeur ajoutée comme l’analyse, l’évaluation des segments et des opportunités stratégiques, plus que sur de la collection de données clients, l’intégration de données et la détection d’anomalies.

L’apprentissage machine est déjà présent au sein de l’écosystème des entreprises, il va être beaucoup plus souvent embarqué dans nombre voire la totalité des aspects du marketing digital au travers de l’acquisition et la rétention clients et de la gestion de la fidélité.

Le Machine Learning, pilier incontournable de l’Intelligence Artificielle, entre en scène et bouleverse le marketing.

Fanvoice-MachineLearning-IA-Détecteur-Tendances-Opportunité-Etudes-Marketing

 

Comment le Machine Learning procède concrètement ?

Le Machine Learning est idéal pour exploiter les opportunités cachées du Big Data. Cette technologie permet d’extraire de la valeur en provenance de sources de données massives et variées (réseaux sociaux, plateformes de marques, forums, programmes de fidélité, etc) pour répondre aux besoins « métier » du marketing. Elle est très efficace dans les situations où les insights doivent être découverts à partir de larges quantités de données diverses. Contrairement aux outils analytiques traditionnels, le Machine Learning se révèle plus efficace en termes de précision et de vitesse. Plus les données injectées à un système Machine Learning sont nombreuses, plus ce système peut apprendre et appliquer les résultats à des insights de qualité supérieure. Le Machine Learning permet de découvrir des patterns enfouies dans les données en moins de temps qu’un traitement manuel « humain » et donc avec plus d’efficacité.

Ainsi, le Machine Learning propose de plonger dans les méandres de l’inconscient pour faire émerger  des tendances grâce à des data toujours plus nombreuses à passer au tamis des algorithmes pour mieux comprendre les comportements, et détecter les intentions. Grâce à sa puissance d’analyse, cette avancée technologique de l’Intelligence Artificielle permet aux entreprises de tirer partie de la richesse des données qu’elles collectent.

Les algorithmes de machine learning croisent des données hétérogènes (éloignées) les unes des autres pour déterrer des corrélations jamais mises à jour. C’est notamment grâce à la baisse du coût de stockage des données, et grâce à l’augmentation continue de la puissance de calcul des systèmes informatiques que l’Intelligence Artificielle se révèle aujourd’hui prometteuse et disruptive, avec des résultats étonnants qu’un esprit humain aurait balayé d’un revers de la main. Au final, cette perception ultraprécise des comportements permet d’affiner et d’individualiser les informations et les offres présentées au client. Un exemple connu : Amazon recommande déjà à chaque internaute intéressé par un livre, des ouvrages connexes qui peuvent lui plaire. Spotify ou Netflix recommandent avec une grande précision des musiques, films et séries télévisées qui sont susceptibles de plaire aux utilisateurs à partir de leurs historiques.

Cette perception des comportements clients projette aussi les marques dans le futur en leur ouvrant une fenêtre sur les évolution probables des attitudes et des habitudes de consommation : c’est l’aspect prédictif du Machine Learning qui anticipe les besoins et les désirs des clients. Elle favorise aussi une relation client plus proche, plus pertinente et, par conséquent, plus efficace.

Fanvoice-MachineLearning-IA--Etudes-Marketing-DataIntelligence-Analyse

 

Machine Learning et Big Data : une libération pour les marketeurs ?

L’apprentissage automatique change radicalement le Big Data : la découverte de nouveaux schémas de comportement des consommateurs est rendue possible grâce à des calculs et des analyses multi-dimensionnelles. Ainsi, il peut automatiser la découverte de nouveaux sujets de préoccupation des consommateurs et comprendre la corrélation entre deux centres d’intérêt/thématiques a priori très éloigné(e)s.

Le Machine Learning permet de faire d’extraordinaires progrès en matière de segmentation dynamique, fine et opérable des cibles.

Fanvoice-MachineLearning-IA--Etudes-Marketing-DataIntelligence-BigData

Et si ces technologies apprenantes libéraient les marketeurs sur certains aspects ? Ainsi, la phase fastidieuse de collecte de data étant réduite, et son traitement devenu intelligent, permet de consacrer plus de temps à la création de valeur ajoutée : une avancée de taille ! D’autre part, le Machine Learning accroît la vitesse de perception des changements et la capacité de réactivité des marques. La révolution du Machine Learning est en marche ! Aux marketeurs de la saisir.

Fanvoice-IA-Machine-Learning-Data-Intelligence-Insights

FacebookTwitterGoogle+Partager

Retour conférence FANVOICE : comment co-innover en interne lorsqu’on est un grand groupe ?

C’est le sujet de cette 7ème édition de la Fanvoice Academy, à travers le témoignage d’EIFFAGE qui nous a présenté toute la stratégie de sa plateforme de co-création : Start.box.

fanvoice-innovation-eiffage

L’intrapreunariat séduit aujourd’hui un grand nombre d’entreprises, le « mieux-être au travail » s’inscrit de plus en plus dans les stratégies managériales, l’innovation participative avec ses collaborateurs prend son essor, et de fait, la co-création interne occupe une place de plus en plus importante.

En 2016, 80% des dirigeants faisaient de l’engagement de leurs employés une priorité. Un an plus tard, la notion « d’engagement » disparaît au profit de « l’expérience collaborateur ». Ceci illustre tout le cheminement des entreprises dans la prise en compte des feedback : là où l’on parlait traditionnellement d’expérience client, on est ainsi passé à une dynamique très vertueuse où l’expérience collaborateur est devenue très forte.

La co-création interne représente un véritable levier d’engagement puisqu’elle met en avant le collectif, stimule l’esprit d’équipe, favorise l’entraide, valorise les succès et les bonnes idées. C’est un véritable driver d’innovation, maximisant de fait la culture du feedback.

Pour réussir sa co-création en interne, il est important de prendre en considération les 5 points clés qui suivent, dont trois rapportent directement à une bonne communication et toute sa fluidité :

1/l’importance du dispositif d’activation : faire connaître depuis des communications internes avec le plus grand relai de devices possibles, mais aussi en identifiant des ambassadeurs

2/l’implication des dirigeants qui vont véhiculer le message en interne et vont ainsi permettre de fédérer le plus grand nombre de participants

3/ bâtir les indicateurs pour piloter en amont : il est important de pouvoir monitorer ses projets de co-création à travers des KPI préalablement établis en amont afin de construire une feuille de route opérationnelle

4/ donner de la suite et de la perspective : plus exigeants que des clients finaux, il est important de communiquer auprès des collaborateurs les résultats, les prochains projets, … Des initiatives qui peuvent notamment être mises en valeur lors de séminaires annuels par exemple.

5/ transiter du pur digital vers le physique : passer du « On » vers le « Off » à travers des ateliers physiques. Ce qui ne fera qu’appuyer la dimension impliquante de la démarche de co-création vis à vis des collaborateurs.

 

Lors de ce petit déjeuner dédié à la co-création interne, Mathieu BOUSSOUSSOU et Jean-Baptiste BERG d’EIFFAGE sont notamment revenus sur tout l’enjeu de la communication dans une telle démarche.

Retour sur le cas très concret de la Start.box : avec une communication, clé de voûte d’une co-création réussie

La Start.box, plateforme collaborative d’Eiffage éditée par FANVOICE, a été lancée en octobre 2017. Cette dernière a pour vertu d’alimenter l’innovation en permettant une communication transverse des métiers, et en structurant ainsi l’innovation.

fanvoice-eiffage-cocreation 2

La plateforme héberge ainsi des campagnes mobilisatrices pour des actions inscrites dans le cadre stratégique, pour de nouveaux services et nouvelles offres, mais aussi pour appuyer des enjeux internes.

Actuellement, quatre projets ont déjà vu le jour sur cette plateforme. Quatre sujets très divers : on y parle aussi bien de prévention, que du logement de demain, d’application visite virtuelle de logements, ou encore même de projets solidaires pour lesquels voter. Ce dernier projet a d’ailleurs enregistré près de 2000 votes : un franc succès.

 

Un dispositif de com 360 a été mis en place dans le cadre du lancement

« La Start.box a été lancée pour inclure tous les collaborateurs de la branche et ou de la D.R dans le processus d’innovation » – « Or sur le chantier, les compagnons n’avaient pas d’adresses mail » nous explique Jean-Baptiste BERG.

 

Alors pour toucher cette cible, il a fallu revenir à la traditionnelle affiche en print. Une manière simple et efficace de toucher l’ensemble des collaborateurs, même ceux opérant sur le terrain.

 

Un mail de recrutement pour les autres collaborateurs munis d’une adresse mail professionnelle leur a été envoyé. Un mail concis, designé avec toute la logique de l’écosystème digital mis en place.

Ces mails de recrutement ont même été signés du PDG d’Eiffage, Monsieur Benoit de Ruffray. « C’est le meilleur porte parole possible » nous explique Matthieu BOUSSOUSSOU.

 

D’autres devices, type bannières sur sites internes ou autres ont par ailleurs été mis en place en relai d’information.

 

La valorisation d’idées : un enjeu de taille

Avec environ 8 000 inscrits et près de 720 idées générées, Eiffage a été ainsi très rapidement confrontée à un enjeu fort de valorisation d’idées. Une valorisation, véritable motrice de la co-création interne, requérant par conséquent un plan de communication massif, parfaitement bien orchestré et orienté autour des actions suivantes :

  • mails spécifiques à chaque lauréat pour chaque branche
  • mails des présidents de branches sur leur périmètre collaborateurs pour l’annonce des résultats (reroutage vers le lien Start.box)
  • message d’annonce des résultats sur l’outil Start.box
  • mail de remerciements du PDG, Monsieur Benoit de Ruffray
  • Communication digitale en relai (écran, yammer, appli, intranet, …)
  • Encarts dans les magazines internes
  • Et même la réalisation d’un motion design présentant les idées primées

Un retour d’expérience très concret qui permet de comprendre toute l’importance de la communication dans la mise en place de dispositif de co-création en interne. Et la preuve concrète que des opérations simples mais efficaces sont de vrais vecteurs au succès de ces stratégies.

fanvoice-eiffage

 

Préparez-vous à une (r)évolution dans la connaissance de vos clients !

Nous ouvrons ici le premier chapitre d’une histoire autour de la data, des communautés et de la connaissance client. Nous entamons ce cycle de réflexion avec des questions et de la matière à réfléchir. Puis nous poursuivrons notre exploration en vous dévoilant plus en détails le mois prochain un projet qui nous tient à cœur et qui pourrait radicalement changer votre façon de voir vos clients et de les engager…

fanvoice-cocreation-connaissance-clients

Écouter les objets, écouter les utilisateurs, analyser les données pour mieux comprendre les écosystèmes connectés.

Des données, nous en produisons, vos clients en produisent tous les jours en masse. Elles émanent de différentes sources : contenus sur internet, avis d’utilisateurs, applications, objets connectés…. Des sources à la fois humaines et « machines » qui peuvent conduire à une véritable data-cacophonie.

À un niveau critique en termes de volumes, tout cela dépasse l’intuition et les capacités humaines et informatiques classiques à analyser. Cependant, récolter et comprendre ces données est un enjeu majeur pour le marketing et l’innovation. Plusieurs solutions sont d’ores et déjà mises en place comme les DMP (data management platform), utilisées par plusieurs acteurs pour stocker des données, les trier puis les analyser dans une dynamique ROIste (retour sur investissement). Ce procédé est notamment mobilisé dans une approche d’efficacité publicitaire (ajustement de ciblages media, ou de stratégies de contenus). Ce sont souvent des données issues de campagnes media-marketing existantes qui sont rassemblées et étudiées pour en extraire des enseignements exploitables.

Aujourd’hui, ce sont aussi les objets connectés qui s’expriment ainsi que leurs applications. Il en va de même avec les utilisateurs de ces technologies qui viennent témoigner de leurs expériences (réussies ou difficiles) au sein de leurs communautés d’intérêt en ligne (réseaux sociaux, forums, plateforme de co-création ou encore app store). Cela ouvre un nouveau champ des possibles d’exploration, de récolte, de modélisation et d’interprétation. En effet, rassembler et « faire parler » tous ces éléments présente un intérêt énorme : mieux comprendre comment sont utilisés les objets, les applications et pourquoi. C’est bien le « why behind the what » dont nous parlons ici, ce Graal consumer insights qui permet de proposer des expériences toujours plus engageantes.

Identifier en conditions réelles des insights puissants en termes de besoins et d’usages

Imaginons un petit objet connecté qui tient dans la main et donc mobile. Imaginons qu’il permette de mesure la température et l’hygrométrie (taux d’humidité) dans la maison ou à l’extérieur. Imaginons également qu’une application smartphone permette de rassembler toutes les informations qu’il capture. Il apporte un service concret : mieux comprendre et maîtriser température et humidité pour plus de bien-être. Quel marketeur ne souhaiterait pas savoir quelles fonctionnalités de son produit et de son application sont les plus utilisées par l’utilisateur final ? Dans quelles situations le produit est le plus utile ? Quels sont les « nice to have » ? Et surtout pourquoi ?

Récolter la donnée d’usage en temps réel (qui émane de l’objet) et interroger les utilisateurs sur cet usage (feedbacks utilisateurs) en parallèle, c’est se donner les moyens de comprendre une consumer journey, dans sa continuité ou ses ruptures. Capitaliser sur une communauté de clients ou de consommateurs investis dans des produits, prêts à tester et partager leurs retours pour bénéficier de la meilleure expérience possible, c’est peut-être finalement le meilleur moyen pour les marques de s’assurer qu’elles conçoivent le meilleur design produit, la meilleure interface digitale, font les meilleurs choix stratégiques associés. EN CLAIR, un produit mieux conçu, qui se vendra mieux.

Alors, partant ? A bientôt pour la suite !

FANVOICE dévoile son académie de co-création

 

Pour célébrer cette quatrième année d’existence, FANVOICE a annoncé lors de la keynote 2018 le 16 janvier dernier, le lancement officiel du programme de formation à la co-création : la FANVOICE Academy.

fanvoice-cocreation-academy

 

FANVOICE Academy : aider les marques à mieux appréhender la co-création

FANVOICE lance la FANVOICE Academy : le premier programme de formation continue dédié à la co-création et à la gestion de communautés. FANVOICE porte, avec ce projet, la volonté de permettre à tous les professionnels qui le souhaitent de prendre en main le sujet de la co-création, de la réflexion stratégique à la mise en place opérationnelle et l’animation de communautés, en passant par la réalisation de « Campagnes d’idéation / co-création / betas-test »  de bout en bout.

 

Ce programme s’adresse à deux publics :

  • Les clients de FANVOICE, déjà engagés dans la co-création, qui souhaitent pérenniser leurs compétences et leur engagement dans ce domaine.
  • Les marques plus néophytes qui ne se sont pas encore lancées et qui souhaitent se préparer avant une première campagne.

 

La Fanvoice Academy déploie différents formats pour répondre à tous les besoins des participants :

  • Une veille permanente sur l’innovation et la co-création, mise à disposition des participants
  • Des sessions de formation qualifiantes,  présentielles et vidéo
  • Des conférences mensuelles gratuites accessibles à tous, sur inscription, pour confronter la théorie aux cas concrets
  • Des masterclasses avec des experts

“La FANVOICE Academy est un dispositif inédit créé pour accompagner nos clients encore plus loin dans leur engagement en matière de co-création. Il s’agit à la fois de les aider à  faire monter en puissance leurs équipes et leurs capacité à faire grandir leur communautés sur la durée. Certains de nos clients démarrent leur 3e année de communauté permanente, avec des milliers de clients engagés. Leur stratégie ne peut pas être la même que pour la 1ère année. Le dispositif FANVOICE Academy permettra de donner quotidiennement quelque chose à apprendre aux participants, même les plus expérimentés” explique Gaël Muller, Directeur Général de Fanvoice.

 

Nouveautés, R&D : développer les outils pour l’avenir

En 2018, FANVOICE poursuivra le développement de nouveaux protocoles de récolte de Feedbacks consommateurs, sur des expériences utilisateurs, des parcours clients, des tests d’innovations…

Par ailleurs, un chantier de fond a été lancé pour améliorer et accélérer l’analyse des données issues des campagnes réalisées sur sa plateforme en marque blanche.

Enfin, comme pour de nombreuses entreprises, le sujet RGPD sera un des chantiers importants de FANVOICE au premier semestre 2018. La start-up a d’ores et déjà lancé le process de mise en conformité afin d’être prêt à l’échéance de mai 2018.

 

Plusieurs nouveautés sont également en préparation pour l’année 2018 :

  • Un nouveau dashboard sera proposé aux clients FANVOICE, offrant de nombreuses options de filtrage sur les statistiques et datas récoltées
  • Un gros focus sur le mobile, incluant notamment un nouveau format « full responsive » plus adapté aux équipements des millenials
  • Des nouveaux formats de sondages plus incitatifs

News : FANVOICE fait le plein de nouveautés !

nouveautés fanvoice

Vous qui vous intéressez à la co-création et aux projets participatifs en général, vous allez apprécier cette nouvelle. La plateforme FANVOICE a évolué ces derniers mois et nous vous proposons aujourd’hui plusieurs exclusivités, pour une expérience participative encore plus riche : espaces VIP, sondages en image, langues démultipliées… Jour après jours, grâce à vos feedbacks, nous faisons tout pour faciliter le travail des marques. 

1-  Des espaces privés VIP pour co-innover en toute confidentialité

noun_583883_ccVous pouvez aujourd’hui solliciter votre communauté de clients / collaborateurs / partenaires dans un espace VIP auquel seules les personnes autorisées peuvent accéder. Vous pourrez ainsi interagir avec eux en toute intimité, dans un écrin qui invite plus particulièrement à la confidence.

2- Une offre on/off inédite pour développer l’innovation interne

noun_585372_ccFANVOICE vous propose de vous accompagner sur une approche “co-création augmentée” qui se prête plus particulièrement au design thinking et à l’innovation en interne. Un 1er temps de workshop “in real life” permet de sensibiliser et mobiliser vos équipes sur vos sujets stratégiques, puis un 2nd temps “online” donne l’occasion de poursuivre et amplifier les discussions.

3- Une analyse sémantique affinée


noun_349528_cc copieQuick’insights (rapport synthétique) ou Max’insights (rapport détaillé) : une approche sémantique en 2 volets pour s’adapter à vos besoins et au volume de feedbacks avec une ambition similaire : analyser l’intégralité des verbatims de campagnes pour vous offrir une restitution holistique.

4- Des modules sondages renouvelés et illustrés

noun_307702_cc copie copie
Les images s’invitent dans les sondages pour faire réagir non plus seulement sur des mots, mais aussi sur des émotions et des projections ! Une nouvelle façon d’entrer en relation avec vos communautés pour les surprendre et toujours mieux les connaître.

5- Une plateforme disponible en 18 langues

noun_655724_ccL’international s’invite chez FANVOICE avec dès à présent la possibilité de discuter avec vos audiences à travers le monde. Suédois, grecs, anglais et bien d’autres langues encore… Faites ainsi rimer co-création et inspiration exotiques.

Crowd Testing et analyse sémantique : accélérateurs d’innovations

De plus en plus d’entreprises font appel à des panels de beta-testeurs pour valider leurs innovations avant d’industrialiser un produit ou de faire un lancement grand public. Quand les panels s’agrandissent et quand les feedbacks se font on-line, on parle de CROWD TESTING. Voyons comment ce CROWDSOURCING appliqué aux tests devient encore plus puissant à l’aide de l’analyse sémantique…

blog

Une pratique dans l’air du temps :

Nous vous en parlons régulièrement, de nombreuses entreprises ont misé sur cette nouvelle approche impliquant des groupes d’individus volontaires ou rétribués. L’initiative de BUTAGAZ va exactement dans ce sens : des innovations de la marques ou de ses startups partenaires sont régulièrement soumises à l’appréciation de clients. La marque présente le concept, le prototype ou le produit fini, qu’il s’agisse d’un produit physique ou d’un service en ligne (applis…), puis demande à sa “communauté de testeurs” de réagir. Les “beta-testeurs” publient leurs feedbacks, remontées d’irritants, suggestions d’améliorations, ou les anomalies détectées…

La démarche est applicable sur tout le cycle de vie du produit ou du service d’ailleurs :

  • Test de concept : des marques comme SEB ont testé l’appétence de nouvelles démarches servicielles dans le food en ouvrant des “crowdstorming” auprès de cuisiniers du quotidien (voir notre article sur SEB). La démarche peut être publique, privée ou “under cover”.
  • Test de prototype / co-construction : ici les testeurs convergent vers des fonctions / évolutions prioritaires, ou des usages qu’ils explicitent davantage. Cette phase est idéale pour tester un design, un coloris, un nom ou imaginer des accessoires complémentaires. Les startups LUNII et WEENECT ont utilisé cette démarche pour améliorer leurs prototypes (via la plateforme participative grand public LE GARAGE DE BOB / ZAGATUB). La voie de “la foule” a confirmé des directions à prendre et fait émerger des améliorations à intégrer en termes d’expérience-produit.
  • Beta-test produit / test de pré-série : la marque DIRECT ASSURANCE a impliqué ses clients en 2015 dans la co-création de son produit “assurance auto connecté” YOUDRIVE, puis 500 clients ont été invités à partager leurs feedbacks et idées d’amélioration sur la V1 du produit avant un lancement publicitaire. Cette démarche a notamment permis à la marque de détecter des moteurs et freins d’adhésion, de prioriser une roadmap d’évolution et de confirmer que son produit était 100% prêt pour un usage grand public, en l’état (voir notre article sur YOUDRIVE).

Le Text Mining : un gadget en plus ?

OK, le recueil d’idées massif, rapide et en temps réel est un vrai accélérateur de validation ou d’amélioration de l’innovation, mais l’analyse sémantique dans tout ça ?
A vrai dire, tout est dans le titre ! Qui parle de “crowd…” (la foule) parle de dizaines, centaines, parfois des milliers de feedbacks récoltés. A titre indicatif, la campagne menée par FANVOICE pour SEB a récolté 4400 feedbacks, et une telle quantité de verbatims n’est pas simple à “trier à la main”.
Ici le TEXT MINING peut vite devenir un outil de choix pour “lire entre les lignes” et aider la marque à mieux comprendre les attentes communes des participants aux tests. Il permet de catégoriser les feedbacks (ex : thématiques les plus abordées), et des statistiques peuvent en être déduites : “60% des feedbacks plébiscitent tels types de fonctions pour faciliter l’expérience”. Il permet aussi de distinguer des groupes de verbatims à observer en priorité (utile quand il faut traiter plus de 500 idées et commentaires) : “70% des testeurs ont un avis positif sur le produit. Les 30% d’avis négatifs détectés se focalisent à 80% sur la fonction X jugée peu pratique…”.
Des alertes sémantiques peuvent également être programmées : dans ce cas, l’analyse sémantique peut être un outil d’animation ou d’accélération du time to market. Pas la peine d’attendre la fin des tests pour analyser les feedbacks et réagir. Par exemple, durant le test, si le mot “bug” est détecté, un workflow de notification pourrait être enclenché…

Loin d’être un gadget, cet outil accèlère le décryptage des feedbacks lorsque l’expérience est complexe ou lorsque l’on fait appel à des panels “grand public” hétérogènes.

3 avantages incontestables :

  • Rapidité : un crowd-testing permet de faire réagir des dizaines de testeurs sans les faire bouger de chez eux, de limiter les temps nécessaire à la retranscription des feedbacks, etc…
  • Neutralité / Diversité : le crowtesting est une alternative aux tests en “vase clos”. En effet, faire tester son innovation par 10 “collègues-friend-&-family” acquis à votre cause ne suffit pas forcement à faire émerger tout ce qui ne va pas. La diversité des profils de testeurs est un vrai levier.
  • Continuum marketing : le fait d’impliquer des panels de clients dans vos tests est un acte militant (transparence / écoute) figurez-vous, et potentiellement une nouvelle étape clé dans l’adoption du produit. J’approuve le concept, donc le produit sera fait pour moi. Je valide le proto, donc il sera à mon goût. Je le teste avant tout le monde, donc je me sens privilégié, j’en parle autour de moi…

Alors ? Convaincu ? Pour découvrir à quoi ressemble une initiative de Crowd Testing, RDV sur http://www.legaragedebob.fr/

garagdebob

 

La 1ere campagne Fanvoice arrive : inventez l’étui iPad idéal !

be.ez lab

En ce moment, IMAGINEZ L’ETUI IPAD IDEAL avec la marque BE.EZ.
D’après-vous, c’est quoi l’étui idéal pour votre tablette ?

Créons ensemble !
En tant que marque reconnue dans la protection de produits Apple, Be.eZ souhaite vous faire participer à la conception d’un étui de protection pour iPad qui correspond au plus juste à vos attentes.

Be.eZ et FANVOICE partagent une vision commune de l’innovation collaborative entre une entreprise et ses clients en ouvrant cette démarche au plus grand nombre. Nous estimons que les produits actuels peuvent être améliorés en intégrant les utilisateurs dans leur conception. Le partage actif de vos idées et de vos créations fera de notre démarche un succès.

Ce projet participatif est ouvert à tous, experts, passionnés, simple utilisateurs de tablettes… Il se déroule en 4 grandes étapes:

1- Vous proposez vos idées et échangez avec les autres participants
2- Nous participons tous ensemble à la selection des meilleures idées
3- L’équipe be.ez étudie la faisabilité et conçoit un nouvel étui basé sur vos échanges
4- Le produit sera dévoilé en 2015

Participez à cette démarche d’innovation collaborative et pour les plus actifs, tentez de remporter une des nombreuses récompenses !

50 ACCESSOIRES GEEKS A GAGNER
Postez une idée, commentez, votez. C’est pas compliqué !

Pub-beez-lab