Archives pour la catégorie Nos clients

Les campagnes de co-creation de nos clients

Co-création et service public : quand la CNAF et la CPAM suivent le pas

Le mouvement des gilets jaunes ces derniers mois a permis une mise en lumière à grande échelle du crowdsourcing – véritable outil au service des citoyens français.

C’est ainsi que le 15 janvier dernier, le grand débat national voyait le jour, commandité par l’Elysée, à destination des français – comptabilisant ainsi quelques 1 932 884 contributions en ligne. Une initiative qui en somme a remporté un franc succès (du moins en termes de participation) et qui prouve tout l’intérêt de la démarche.

Une démarche de co-création soutenue par la CNAF auprès des ses allocataires

Concomitamment à cette initiative de grande ampleur, se préparait une autre démarche soutenue par la Caisse Nationale des Allocations Familiales avec un site dédié à des consultations : La CAF à votre écoute (https://www.la-caf-a-votre-ecoute.caf.fr).

Une plateforme participative dédiée aux allocataires, déployée afin de mieux répondre à leurs attentes, d’améliorer son offre de services et s’engager encore plus à leurs côtés.

L’opportunité pour ses utilisateurs de devenir acteur d’un service public innovant, proche de leurs besoins.

L’occasion de découvrir à terme une multitude de nouveaux projets variés

C’est ainsi qu’un premier projet a récemment vu le jour, orienté autour d’une problématique et un enjeu majeur pour l’institution : la meilleure manière de rentrer en contact avec ses allocataires par le canal mail.

Y est présenté très concrètement le template d’un mail type jusqu’ici réalisé vs un nouveau modèle imaginé par les équipes de la CNAF. L’idée est simple : comprendre ce qui plait, ce qui plait moins, les zones d’ombres ou bien au contraire ce sur quoi capitaliser. Fond et forme y sont traités et cela à travers une dynamique de questionnement à deux vitesses : des questions à portée qualitative et d’autres plus quantitatives.

Une cartographie d’inspiration permet ainsi de lever de grandes questions tels que les indispensables attendus, au contraire ce qu’ils ne veulent vraiment pas voir, ou bien encore les petits plus.

Cartographie d’inspiration développée dans le cadre de ce premier projet participatif proposé par la CNAF

Le sondage quant à lui traite de questions diverses tant dans le choix des visuels que l’articulation des contenus. Avec des modes de questionnements ludiques tel le « side by side » qui, après visualisation détaillé d’un mail et de l’autre, permet d’un simple clic sur une image de sélectionner le modèle jugé le plus approprié.

Une plateforme qui, en outre, traite déjà d’autres sujets, tels que la garde des enfants de moins de trois ans, et qui permettra par la même occasion à terme de recruter en région, en vue d’ateliers créatifs qui se dérouleront en présentiel.

Une véritable communauté qui se créée autour d’un service public innovant et dont les initiatives se multiplient

C’est effectivement le cas de la CPAM des Yvelines dont nous parlions il y a quelques semaines – un projet également accompagné par les équipes FANVOICE.

Car si la CPAM des Yvelines réalisait des ateliers de co-création en physique, l’institution a elle aussi souhaité sauter le pas en élargissant son rayonnement en matière de co-création avec la mise en ligne d’une campagne d’idéation (comme son nom l’indique, principalement portée sur l’appel à idées). Un projet ouvert à l’ensemble des assurés Yvelinois.

Le projet : « De vous à nous : la relation avec l’assurance maladie de demain, c’est quoi ? »

L’appel à idées a porté sur un certain nombre de thèmes que pose la CPAM : des droits et des démarches plus simples, un contact toujours plus simple et pratique, l’agence du futur, et comment se sentir mieux accompagné en matière de prévention et santé.

Une expérience inédite qui en l’espace de trois mois a permis de collecter, à son échelle, plus de 500 idées et commentaires de la part d’usagers (locaux).

Une initiative qui n’est pas passée inaperçue des médias (PQR), nombreux à la relayer.

Deux cas ici présentés laissant percevoir encore de beaux jours pour la co-création !

 

 

FacebookTwitterGoogle+Partager

Retour conférence FANVOICE : comment co-innover en interne lorsqu’on est un grand groupe ?

C’est le sujet de cette 7ème édition de la Fanvoice Academy, à travers le témoignage d’EIFFAGE qui nous a présenté toute la stratégie de sa plateforme de co-création : Start.box.

fanvoice-innovation-eiffage

L’intrapreunariat séduit aujourd’hui un grand nombre d’entreprises, le « mieux-être au travail » s’inscrit de plus en plus dans les stratégies managériales, l’innovation participative avec ses collaborateurs prend son essor, et de fait, la co-création interne occupe une place de plus en plus importante.

En 2016, 80% des dirigeants faisaient de l’engagement de leurs employés une priorité. Un an plus tard, la notion « d’engagement » disparaît au profit de « l’expérience collaborateur ». Ceci illustre tout le cheminement des entreprises dans la prise en compte des feedback : là où l’on parlait traditionnellement d’expérience client, on est ainsi passé à une dynamique très vertueuse où l’expérience collaborateur est devenue très forte.

La co-création interne représente un véritable levier d’engagement puisqu’elle met en avant le collectif, stimule l’esprit d’équipe, favorise l’entraide, valorise les succès et les bonnes idées. C’est un véritable driver d’innovation, maximisant de fait la culture du feedback.

Pour réussir sa co-création en interne, il est important de prendre en considération les 5 points clés qui suivent, dont trois rapportent directement à une bonne communication et toute sa fluidité :

1/l’importance du dispositif d’activation : faire connaître depuis des communications internes avec le plus grand relai de devices possibles, mais aussi en identifiant des ambassadeurs

2/l’implication des dirigeants qui vont véhiculer le message en interne et vont ainsi permettre de fédérer le plus grand nombre de participants

3/ bâtir les indicateurs pour piloter en amont : il est important de pouvoir monitorer ses projets de co-création à travers des KPI préalablement établis en amont afin de construire une feuille de route opérationnelle

4/ donner de la suite et de la perspective : plus exigeants que des clients finaux, il est important de communiquer auprès des collaborateurs les résultats, les prochains projets, … Des initiatives qui peuvent notamment être mises en valeur lors de séminaires annuels par exemple.

5/ transiter du pur digital vers le physique : passer du « On » vers le « Off » à travers des ateliers physiques. Ce qui ne fera qu’appuyer la dimension impliquante de la démarche de co-création vis à vis des collaborateurs.

 

Lors de ce petit déjeuner dédié à la co-création interne, Mathieu BOUSSOUSSOU et Jean-Baptiste BERG d’EIFFAGE sont notamment revenus sur tout l’enjeu de la communication dans une telle démarche.

Retour sur le cas très concret de la Start.box : avec une communication, clé de voûte d’une co-création réussie

La Start.box, plateforme collaborative d’Eiffage éditée par FANVOICE, a été lancée en octobre 2017. Cette dernière a pour vertu d’alimenter l’innovation en permettant une communication transverse des métiers, et en structurant ainsi l’innovation.

fanvoice-eiffage-cocreation 2

La plateforme héberge ainsi des campagnes mobilisatrices pour des actions inscrites dans le cadre stratégique, pour de nouveaux services et nouvelles offres, mais aussi pour appuyer des enjeux internes.

Actuellement, quatre projets ont déjà vu le jour sur cette plateforme. Quatre sujets très divers : on y parle aussi bien de prévention, que du logement de demain, d’application visite virtuelle de logements, ou encore même de projets solidaires pour lesquels voter. Ce dernier projet a d’ailleurs enregistré près de 2000 votes : un franc succès.

 

Un dispositif de com 360 a été mis en place dans le cadre du lancement

« La Start.box a été lancée pour inclure tous les collaborateurs de la branche et ou de la D.R dans le processus d’innovation » – « Or sur le chantier, les compagnons n’avaient pas d’adresses mail » nous explique Jean-Baptiste BERG.

 

Alors pour toucher cette cible, il a fallu revenir à la traditionnelle affiche en print. Une manière simple et efficace de toucher l’ensemble des collaborateurs, même ceux opérant sur le terrain.

 

Un mail de recrutement pour les autres collaborateurs munis d’une adresse mail professionnelle leur a été envoyé. Un mail concis, designé avec toute la logique de l’écosystème digital mis en place.

Ces mails de recrutement ont même été signés du PDG d’Eiffage, Monsieur Benoit de Ruffray. « C’est le meilleur porte parole possible » nous explique Matthieu BOUSSOUSSOU.

 

D’autres devices, type bannières sur sites internes ou autres ont par ailleurs été mis en place en relai d’information.

 

La valorisation d’idées : un enjeu de taille

Avec environ 8 000 inscrits et près de 720 idées générées, Eiffage a été ainsi très rapidement confrontée à un enjeu fort de valorisation d’idées. Une valorisation, véritable motrice de la co-création interne, requérant par conséquent un plan de communication massif, parfaitement bien orchestré et orienté autour des actions suivantes :

  • mails spécifiques à chaque lauréat pour chaque branche
  • mails des présidents de branches sur leur périmètre collaborateurs pour l’annonce des résultats (reroutage vers le lien Start.box)
  • message d’annonce des résultats sur l’outil Start.box
  • mail de remerciements du PDG, Monsieur Benoit de Ruffray
  • Communication digitale en relai (écran, yammer, appli, intranet, …)
  • Encarts dans les magazines internes
  • Et même la réalisation d’un motion design présentant les idées primées

Un retour d’expérience très concret qui permet de comprendre toute l’importance de la communication dans la mise en place de dispositif de co-création en interne. Et la preuve concrète que des opérations simples mais efficaces sont de vrais vecteurs au succès de ces stratégies.

fanvoice-eiffage

 

Design Thinking : déjà 18 projets de co-création pour SOMFY

L’innovation au coeur de la stratégie My Somfy Lab

Somfy, spécialiste de la domotique et des systèmes motorisés pour la maison porte l’innovation au coeur de son ADN. C’est dans cette dynamique qu’est né My Somfy Lab, plateforme de co-innovation ouverte à tous. L’idée en est simple : rassembler en un seul et même endroit la marque et des clients ou internautes, avides de partager leurs avis sur les produits et services de la marque mais aussi potentiellement tester en avant-première des innovations à sortir.

cocreation-fanvoice-somfy

Grâce à la plateforme, l’écoute client est véritablement au coeur de la démarche d’innovation de la marque et les participants partie prenante d’évolutions stratégiques.

Les discussions s’articulent autour d’un sujet simple : la maison et son amélioration continue pour vivre avec plus de confort, de sécurité et faire des économies d’énergie.

 

L’objectif de la plateforme : tester, fédérer et soutenir les projets innovants du réseau

Depuis son lancement, ce sont pas moins de 18 projets qui ont été mis en place. Maison connectée, lumière innovante, produits et services de la marque ou encore nouveautés de start-up : un grand nombre de sujets sont proposés à la communauté qui rassemble un public de Français passionnés de domotique et mobilise également des experts internationaux ou encore les collaborateurs au service de l’innovation.

Certains projets sont accessibles à tous et d’autres réservés à des participants sélectionnés pour leur affinité particulière avec le sujet abordé.

fanvoice-cocreation-somfy

Les 3 derniers projets lancés en parallèle présentent différentes facettes d’innovation

fanvoice-cocreation-designthinking

C’est tout d’abord la ville intelligente, “smart city” qui est mise sur le devant de la scène via un projet participatif ouvert à tous qui permet de proposer des idées sur comment l’habitat peut mieux s’intégrer dans la ville de demain, comment optimiser les choses au mieux (informations connectées, services associés, transports, flux, gestion des déchets, météorologie, consommation énergétique…).

C’est ensuite une problématique fil rouge sur la plateforme qui est abordée dans le 2nd projet : l’exploration de la maison connectée au service des seniors. En collaboration avec Monitoring, une start-up spécialisée dans le développement de plateformes connectées ainsi Macif groupe, la marque propose de tester une offre complète dédiée aux personnes seules et en perte d’autonomie relative de plus de 60 ans et à leurs proches. Une vingtaine de bêta-testeurs sera sélectionnée, en fonction du profil recherché pour essayer gratuitement le dispositif.

C’est enfin un projet qui est proposé à une communauté interne restreinte autour d’un sujet encore confidentiel…

 

Une plateforme au service de la stratégie de la marque

“Nous pouvons restituer facilement des analyses fines aux équipes de Somfy, de façon très visuelle”, commente Serge Darrieumerlou, directeur innovation de la marque ; des synthèses qui peuvent nourrir la réflexion sur de futurs produits et services. “Avec ce lab, nous comprenons aussi comment les gens parlent des nouveaux territoires que nous voulons explorer. On regarde les termes les plus utilisés pour évoquer des choses qui n’existent pas encore. Comment parler des robots pour la maison par exemple ? Des compagnons, des assistants ?”

Somfy s’appuie depuis 2 ans maintenant sur cette communauté pour tester des lancements de produits avec de petits groupes de consommateurs, évaluer sa stratégie commerciale au service finalement de l’efficacité des ventes et de la satisfaction clients.

Bouygues Immobilier teste le crowdsourcing

Le logement évolue : apport de la domotique, nouveaux services, nouveaux usages… Un promoteur immobilier se doit de porter l’innovation parmi ses oeuvres ! Du coup les constructeurs et promoteurs s’adaptent et expérimentent peu à peu de nouvelles techniques de questionnements clients pour séduire leurs publics. Bouygues Immobilier s’est justement lancé dans une expérience inédite de crowdsourcing cet été, avec FANVOICE.

bouygues-immobilier

Château Valmante, la résidence co-crée avec des internautes ?

Avec son projet “Château Valmante”, bâtisse située en plein coeur de Marseille dans le 9eme arrondissement, Bouygues Immobilier a décidé de se rapprocher encore plus de ses clients. L’objectif ? Ecouter différemment, et identifier les attentes de potentiels acheteurs ou locataires pour mieux répondre à leurs besoins, dans un contexte de finalisation imminente d’un projet.

L’opération immobilière comprend 650 logements situés en bordure du parc national des calanques, au coeur d’un espace calme et arboré de 5 hectares. Un espace qui accueille déjà un château du XIXe siècle. C’est beau, c’est grand mais ce n’est pas terminé. Et Bouygues Immobilier attendait justement l’avis des futurs clients pour ajouter les touches finales à son projet. Démarrer un projet immobilier d’ampleur en mode crowdsourcing, ce n’est pas simple : entre le démarrage du projet et la livraison il peut y avoir plusieurs années, ce qui limite l’impact de l’approche “vous l’avez demandé, on l’a fait”. Mais commencer le projet puis consulter ses prospects en cours de route, avant finalisation, pour compléter des aménagements, imaginer une nouvelle gamme de services, etc, sans retarder les travaux, ça c’est inédit et beaucoup plus simple à mettre en oeuvre d’un point de vue pratique.

Un contexte Local

La campagne de co-création “Château Valmante” ciblait les internautes résidant dans l’arc méditerranéen, représentant ainsi les personnes avec une expérience de vie dans le sud de la France. Bouygues Immobilier a invité plusieurs milliers de contacts à rejoindre l’opération : « grâce aux réponses recueillies par notre partenaire (FANVOICE), nous utiliserons les idées et avis qui auront reçu le plus d’enthousiasme. Nous affinerons ainsi le programme pour proposer un Domaine à l’image de ses co-créateurs », précise Rémy Courtès, Directeur de l’Agence Bouygues Immobilier Provence Sud.

L’avis des clients a été sollicité autour de 4 grandes thématiques :

– le quotidien rêvé

– les services liés à l’habitat

– les équipements qui embelliront et simplifieront chaque journée

– les éléments pour lesquelles ils sont prêts à payer.

cartographie-residence-revee

Cette démarche a permis de récolter plus de 200 feedbacks ultra qualitatifs, des votes éclairants, et des centaines de réponses aux questions de sondages.

Les premiers appartements devraient être livrés à partir du premier semestre 2019.

L’immobilier, terrain de co-création ?

Plusieurs articles récents mettent en avant le fait que l’immobilier à une carte à jouer en misant sur la co-création, notamment plébiscitées par les millenials. FANVOICE a d’ailleurs eu l’occasion d’expérimenter plusieurs protocoles de co-création en partenariat avec l’Institut Mines-Télécom Paris dont 1 autour de la thématique du logement étudiant. 400 étudiants ont ainsi été interrogés au sein d’un crowdstorming inédit pour identifier leurs attentes en matière de “logement étudiant idéal”.

BUT : le premier Lab participatif dans le retail du meuble !

Si le retail semble timide dans le monde de la co-création, une grande enseigne française y a vu une réelle opportunité pour mieux comprendre les attentes de ses clients. Ainsi,
la marque BUT vient de lancer son premier site participatif qui a la particularité d’être à la fois adressé aux clients, mais aussi au “terrain” : les équipes qui sont directement au contact des clients. Observons de plus près cette démarche d’open innovation que nous avons déjà pu observer dans la banque-assurance.

lab-but

Co-création : 1 campagne, 1 enjeux, 4 thématiques :

Dès ce mois de septembre, BUT lance sa première campagne d’idéation publique Imaginons ensemble la magasin idéal. La marque se rapproche des visiteurs et des clients en leur permettant de proposer plusieurs nouveaux services et une meilleure expérience client. La marque a ainsi choisi d’articuler sa campagne d’idéation autour des services, des conseillers, de l’aménagement et des “petits plus” que la marque pourrait proposer en terme de services.

cartographie-but

  • Services lors des visites et des achats :

Plusieurs études montrent que le client aime être accompagné tout au long de ses projets. Cela suppose des services de plus en plus sur mesure et complémentaires. C’est justement ce que la marque pourrait vérifier à travers ce projet national : la démarche s’oriente clairement vers une anticipation des nouveaux usages et modes d’achat. Par exemple, aux yeux des clients, comment simplifier l’achat, le transport, la sécurité grâce à de nouveaux services en magasin et hors magasin ?

  • Les conseillers : vers un conseil encore plus pointu ?

Les conseillers ont un double rôle : l’orientation du client dans le magasin et le conseil grâce à leur expertise. Mais est-ce qu’ils ne pourraient pas avoir des champs d’action plus important ? Les participants pourront exprimer leurs attentes et proposer leurs idées sur ce point spécifique.

  • L’aménagement : comment aménager le magasin pour qu’il soit plus pratique ?

Les magasins de mobiliers et d’électroménagers sont plus difficiles à agencer puisqu’ils présentent de nombreux produits de tailles plus ou moins importantes. L’adaptation aux attentes en terme d’aménagement reflète un réel enjeu pour faciliter le déplacement dans les magasins de la marque, ou choisir des produits. Même si la mise en oeuvre de nouvelles idées pourrait s’avérée complexes en terme de mise en oeuvre, des remontées d’irritants récurrentes pourraient bien faire ressortir de nouvelles attentes communes de la foule sur ce plan.

  • Les petits plus / les petites attentions pouvant rendre le “moment but” plus agréable :

Ce sont les petites attentions qui font les plus belles relations. BUT dans cette thématique s’intéresse sur les moyens d’apporter plus de sympathie, de praticité et de confiance. Qu’est ce que l’on aimerait entendre lorsqu’on arrive dans un magasin ? Lorsqu’on est conseillé ? Lorsqu’on sort du magasin ?

Dans un autre secteur, la marque AXA avait d’ailleurs déjà lancé une idéation sur ce thème des “petits plus”, et la participation s’est avérée particulièrement élevée sur ce sujet, livrant ainsi à l’enseigne des idées de nouveaux services perçus comme “à haute à valeur ajoutée”.

source

Le retail & co-création : une approche en construction…

Cette campagne nous fait également penser à Leroy Merlin, un autre acteur du retail qui a mis en place un système de récolte d’avis clients il y a quelques temps déjà. En effet Davantage orienté “avis sur les produits” que “co-création autour du magasin”, ce projet, avait notamment permis à l’entreprise de récolter près de 80 avis clients par mois par chef de produit, contre 45 avant la mise en place du programme (source). Ce programme avait pour objectif de permettre à la marque d’améliorer sa chaîne de valeur en intégrant dans cette démarche tous les acteurs (fournisseur, centrales d’achat, directions..) et de montrer qu’elles se focalisent sur ses clients !  

Nous suivrons donc de très près le projet de BUT sur un secteur qui cherche à se réinventer et à répondre encore mieux aux attentes de clients exigeants et connectés.

D’ici là, n’hésitez pas à vous exprimer sur le site de BUT, il y a quelques cadeaux sympathiques pour les participants les plus impliqués.

4 astuces pour animer sa communauté de clients

communauté somfy

L’animation de communauté : le cas SOMFY

Construire une communauté de clients (ou “communautés d’insights”) pour détecter de nouvelles idées et tester des concepts, c’est le grand projet de nombreuses marques cette année. Pour autant, la tâche est complexe : recruter, susciter l’intérêt, fidéliser… Bien entendu, pour consolider un groupe, l’animation est un levier incontournable, dès les premiers temps, ne serait-ce que pour faire comprendre aux participants qu’il y a “quelqu’un au bout du fil” (c’est aussi le seul vrai moyen pour fidéliser ses membres). Les marques qui ont fait appel à FANVOICE ont toutes été formées aux techniques de base du community management, toutefois, certaines se sont montrées particulièrement efficaces et créatives dans leur démarche d’animation. Nous vous proposons de découvrir 4 astuces à travers le cas de SOMFY, l’un des leader mondiaux de la domotique, qui exploite sa plateforme participative depuis 1 an (https://www.innov-mysomfylab.com).

Astuce n°1 : illustrer vos invitations

C’est la recommandation number one de notre Directrice Conseil Julie DEVINANT, et SOMFY l’a bien compris : pour inviter ses clients, collaborateurs ou prospects, la marque illustre systématiquement ses mailings. Lorsque la marque lance un projet sur sa plateforme My Somfy Lab, elle appuie son message grâce à des illustrations qui aident le “membre” à comprendre le sujet, et qui l’incite à rejoindre le projet. De même, dans la campagne, des illustrations viennent enrichir le brief (parfois avec des vidéos). Enfin, le module “cartographie thématique” (proposé en standard sur toutes les plateformes FANVOICE) permet d’illustrer les grands thèmes sur lesquelles la marque souhaite faire réagir ses clients ou bêta-testeurs. Plusieurs études menées par l’institut de recherche IMT (Mines Télécom Paris) ont prouvé que ce type d’illustration permet d’inspirer les participants et de susciter ainsi plus de réactions “pertinentes” de leur part, sans oublier qu’elle présente l’avantage de faciliter le tri des feedbacks par participants eux-même…

Mais revenons au visuel principal : pour illustrer une invitation, la plupart du temps, SOMFY reprend directement le visuel de campagne ainsi que les récompenses mises en jeu, ce qui présente bien entendu l’avantage d’offrir un univers graphique de projet cohérent de bout en bout.

invitation-participation

Astuce n°2 : relancer les participants pendant le projet

Une fois le projet lancé, il faut bien évidemment animer la campagne en provoquant le rebond mais également suivre sa campagne. Si vous n’avez pas encore lu notre article, vous pouvez retrouver les indicateurs à suivre lors de votre campagne de co-création ici.

Ces indicateurs sont significatifs et peuvent vous permettre d’effectuer des relances. Par exemple, nous conseillons de relancer les inscrits qui n’ont pas encore contribué. Vous pouvez également utiliser ses indicateurs pour faire tout type de relance.

Bien entendu, il faut toujours personnaliser le message et ne pas envoyer plusieurs fois le même contenu.

relance-participant

Astuce n°3 : Donner un feedback aux participants à la fin du projet

Il est important de faire un retour aux participants à la fin d’un projet.
En effet, vous leur avez posé des questions, ils vous donnent leur avis, suggestions, attentes…
Il est donc nécessaire de leur faire un feedback sur ce que le projet a apporté, quels enseignements la marque a reçus, les gagnants du projet… Là encore, la marque SOMFY est créative. Elle propose des messages originaux et toujours illustrés.

De plus, elle met également en avant un message sur la page du projet afin que les internautes qui n’ont pas reçu le message puissent également avoir un retour sur celui-ci.

remerciement

D’ailleurs d’autres marques comme le CREDIT AGRICOLE et la CAISSE D’EPARGNE ou EDF ont également très bien géré ce point sur certains projets “grand public”.

 

Astuce n°4 : Faire du teasing pour le prochain projet

Enfin, pour faire patienter et languir votre communauté, nous vous recommandons de faire du teasing. Par exemple Somfy a envoyé un mailing à sa communauté pour leur souhaiter de bonnes vacances d’été ainsi qu’une date clé ou des projets viendront animer la plateforme.

Encore une fois, SOMFY fait les choses simplement, mais joliment.

teasing-somfy

 

Co-création : 2 clients de Fanvoice témoignent pour Futur en Seine

A l’occasion du festival de l’innovation Futur en Seine 2017 (08 et 09 juin), Fanvoice a co-animé 2 conférences sur le sujet de la co-création avec ses clients SOMFY et EDF.

SOMFY, leader mondial de la maison connectée, a partagé sa vision de la co-création avec ses clients et ses collaborateurs autour d’objets connectés et de nouveaux services associés.
EDF, 1er fournisseur d’énergie en France, a présenté son retour d’expérience après 1 an de co-innovation et de bêta-tests avec le grand public.

Fanvoice co-anime une conférence durant Futur en seine

Crowdstorming et bêta-tests : une réponse à un besoin constant d’innovation

De nombreux projets d’innovation naissent de la collaboration entre grands groupes et startups et c’était l’un des focus abordé durant les 2 conférences. Cette relation « gagnant/gagnant » permet aux marques d’explorer rapidement de nouveaux univers et de tester de nouveaux produits auprès de et avec leur communauté, en minimisant les risques. Ainsi, SOMFY comme EDF ont utilisé leurs plateformes participatives respectives pour tester les concepts proposés par des startups partenaires (rappel : tout comme BUTAGAZ sur sa plateforme legaragedebob dont nous parlions ici.

Au global, la plateforme technologique FANVOICE a supporté plus d’une vingtaine de bêta-tests impliquant des panels de 10 à 100 personnes en 2016, dont certaines “avant-première marché” en parallèle de nombreuses campagnes d’idéation et de co-création impliquant la foule (jusqu’à 2000 participants dans le même brainstorming).

  • Avantage pour le startupeur : pouvoir tester sa proposition de valeur ou son prototype auprès de plusieurs dizaines voire milliers de consommateurs en simultané, afin d’améliorer le produit ou son discours. Sans oublier tous les conseils apportés par le grand compte et la “caution image” apportée après un test de cette ampleur.
  • Avantage pour la marque : un expérimentation rapide du produit pour valider la pertinence d’une collaboration ou identifier de nouvelles pistes d’offres communes “startup + marque” plébiscitées par les consommateurs.

MY SOMFY LAB : un an déjà !

Il y a déjà un an, SOMFY se lançait dans l’aventure en créant son site participatif de co-innovation : MY SOMFY LAB. Son objectif : tester et anticiper.
“Buddy, le nouveau robot compagnon pour votre maison ?”, “Une maison intelligente et connectée ?” : chacun de ces projets (en français ou en anglais) avait pour but de proposer à terme, des produits et services répondants toujours mieux aux besoins et aux attentes des clients.

My Somfy Lab

Pour en savoir plus sur les projets mis en place par SOMFY : Cliquez ici

EDF PULSE & YOU  :

EDF PULSE & YOU est la plateforme de co-innovation lancée par EDF en avril 2016.

Le but de cette plateforme est de co-construire le bien-être à la maison de demain. Ainsi, clients particuliers, start-ups, inventeurs, tous se retrouvent autour de projets de co-création aux sujets très variés.

Aujourd’hui, EDF PULSE & YOU c’est :

  • 5 200 membres
  • Plus de 38 000 contributions en un an
  • 24 projets participatifs

 

EDF Pulse & You

Pour en savoir plus sur les projets mis en place par EDF PULSE & YOU : Cliquez ici

 

Food et co-création : quand les consommateurs donnent leur avis

Ce mois-ci FANVOICE vous présente un projet de co-création FOOD 100% Français : une campagne participative lancée par 3 marques du groupe BEL, sur 1 seule et même plateforme (www.fanvoice.com).L’idée : laisser les consommateurs s’exprimer librement sur leurs habitudes de consommation et leurs attentes autour de ce produit tant aimé dans ce beau pays : le fromage… Et pour bien cadrer les choses, Babybel, Boursin et Leerdammer ont choisi d’orienter les discussions sur l’instant “casse-croûte” : “IMAGINEZ LE FROMAGE IDÉAL POUR VOS REPAS SUR LE POUCE”.

Fromage Bel

Et ça marche ! Quelques semaines après le lancement de la campagne plus de 800 idées et commentaires ont déjà été proposés par les consommateurs gourmands qui aimeraient bien de nouveaux produits, de nouveaux packagings, de nouveaux modes de distribution de leurs fromages préférés dans ce contexte.

Pas un mot de plus, on préfère vous laisser découvrir le projet et poster vous aussi vos idées…

RDV sur https://bel.fanvoice.com/repas-rapides

Relation client et participatif : le Crédit Agricole y va “cash”

Pour son 3ème projet collaboratif inter-régions, le Crédit Agricole lance un débat on-line sur la relation entre la Banque et ses clients : « ET VOUS, VOUS EN ÊTES OÙ AVEC VOTRE BANQUE ? « . Pas de blabla, la marque y va “cash”, elle assume, et les clients jouent le jeu : “Racontez-nous vos attentes, vos envies de changements, vos frustrations…”

Crédit agricole

Après ses projets participatifs autour du parcours clients dans le cadre du crédit immobilier, et le crowdstorming lancé sur le sujet (pas facile) du patrimoine, la Caisse Régionale Crédit Agricole Centre France a une nouvelle fois ouvert le bal en se lançant dans cette discussion sans langue de bois avec ses clients, relayée depuis peu par la Caisse Régionale Centre Loire… Les clients, sollicités pour la 3e fois en 1 an par leur Banque sur ce type de dispositif, jouent de plus en plus le jeu et se confient : ils ont déjà partagé plus 850 idées et commentaires rien que sur la Région Centre France.

Crédit agricole centre france

Qui a dit que la co-création ne fonctionnait qu’à Paris ? 😉

Pour en savoir plus, RDV sur la plateforme de co-création du Crédit Agricole : https://www.ca-lab.fr/centre-france/votre-banque-et-vous

Pour découvrir un autre projet participatif lancé par la banque, et suivi par des actions concrètes en Région, nous vous invitons également à lire ou à relire ce précédent article : “Co-création : le Crédit Agricole écoute ses clients et agit !”

https://www.fanvoice.com/blog/co-creation-le-credit-agricole-ecoute-ses-clients-et-agit/

Co-création, Banque et Assurance : pari gagné !

Souvenez-vous, il y a un peu plus d’un an, nous nous sommes engagés dans une procédure de labellisation « FINTECH » avec l’accélérateur « FINANCE INNOVATION », afin de développer notre proposition de valeur pour la Banque et l’Assurance. 1 an plus tard, le bilan s’avère particulièrement positif. En plus de l’obtention du label, Fanvoice a participé à 5 événements d’envergure dédié au secteur de l’Assurance ou de la Finance, signé 5 nouveaux projets dans l’assurance, 3 projets dans la banque,  et 1 laboratoire d’innovation interne à l’échelle nationale avec une mutuelle. Nous avons même eu l’honneur d’être co-auteurs d’un livre blanc sur l’innovation dans la banque (chapitre « empowerment & intelligence collective »). Waouh. Quelle année ! Et le plus beau, c’est que nos clients poursuivent l’aventure avec nous sur d’autres projets en 2017.

logo-banque-assurance

Les projets collaboratif préférés du secteur ?

Le gros sujet du moment dans le secteur c’est le parcours client. Les marques sollicitent leurs clients sur de grands sujets de fond :

  • en mode « idéation » pour comprendre leurs usages, nouvelles habitudes de consommations et usages.
  • en mode « co-création » pour challenger des concepts, améliorer des projets à l’état de maquette, identifier des moteurs et freins d’adhésion par rapport à un nouveau projet d’offre.
  • en mode « Béta-test » pour tester les nouveaux parcours ou directement le prototype technique d’une nouvelle appli ou d’un service, avec éventuellement l’accompagnement d’une Caisse Régionale pour l’expérimentation d’un pilote sur le terrain avant un déploiement national.

En terme de modus operandi, nous constatons de plus en plus que les marques jouent la carte de l’ouverture en présentant ouvertement le sujet sur lequel elles sollicitent l’avis du client, tout en gardant une touche d’avant-première VIP en invitant les participants des béta-tests de prototypes dans des campagnes « privées » réservées à un nombre restreint (les « happy few »).

 

Si le sujet Banque-Assurance vous intéresse, découvrez par exemple : 

  • Comment AXA implique ses clients dans la simplification de ses contrats
  • Comment Le CRÉDIT AGRICOLE simplifie ses parcours clients immobilier grâce à ses clients
  • Comment DIRECT ASSURANCE a mené un béta-test géant de son nouvel objet connecté
  • Comment la CAISSE D’EPARGNE améliore sa relation client en impliquant… ses clients !
Fanvoice, co-creation, bank & insurance

Co-créer dans la banque et l’assurance, c’est possible !