Bêta-Tester ses nouveautés pour mieux les lancer : décryptage !

Solliciter sa communauté de clients ou de collaborateurs pour améliorer la version bêta d’une interface, d’un logiciel, d’une application ou d’un produit c’est LE sujet de 2017-2018. Détecter les bugs, améliorer l’UX ou les fonctionnalités et limiter le risque d’échec au lancement, qui dirait non ?

C’est le constat qu’ont fait un certain nombre de marques qui multiplient aujourd’hui les bêta-tests en s’appuyant sur la technologie Fanvoice. Bêta-tests d’applications, de services, de prototypes, de produits : nombreuses sont les possibilités pour détecter en amont d’un lancement tous les éléments qui en feront un succès et se donner les moyens de réagir vite, en lien avec les attentes des utilisateurs finaux. Présentation de quelques cas concrets.

Bêta-test de produits

Vous venez de finaliser la V1 de votre produit. Il est temps de passer à plus grande échelle ! Conscient que cette 1ère version est perfectible, vous mobilisez des individus en affinité avec votre produit (des intentionnistes à l’achat), leur envoyez votre produit à domicile et recueillez sur une période plus ou moins longue leurs retours d’usage.

C’est ce qu’a fait Hector sur la plateforme EDF Pulse & You, en proposant la version bêta de leur toute 1ère réalisation (un thermomètre connecté), et en recueillant ainsi plus de 1 000 feedbacks opérationnels.bêta test

Ce sont ainsi les fonctionnalités, mais aussi les matériaux ou encore l’application de cet objet connecté qui ont été revus, bouleversant alors même une partie du business plan de la marque pour maximiser son efficacité.

 

Bêta-test d’applications, des prototypes, de MVP

Vous êtes en train développer une prochaine application ou une interface web. Vous vous posez des questions non seulement sur les bonnes décisions à prendre en termes d’ergonomie mais aussi de fonctionnalités. Vous mobilisez des individus pour les faire réagir à cette 1ère version, voire même vous les sollicitez de façon itérative, sur des évolutions de votre interface que vous corrigez en temps réel.

C’est ce que fait le groupe BPCE (Banque Populaire Caisse d’Epargne), en interrogeant une communauté de conseillers et de clients de 2 enseignes pour les faire tester, en continu une nouvelle interface et les modifications qui y sont faites. Et ce, dans une grande confidentialité, puisque seuls les individus autorisés à participer peuvent voir les écrans, les prototypes et partager leurs idées d’amélioration.

C’est ce que fait également EDF sur la plateforme de co-Innovation “EDF Pulse & You”, en mobilisant sa communauté de clients-testeurs (alias les “Pulseurs”), engagés dans les problématiques d’innovation. Ainsi, plusieurs applications ont été dans un 1er temps mises à l’épreuve des utilisateurs finaux. Ce sont à la fois des “brainstormings publics”, des “chasses aux bugs” et des “campagnes de tests” confidentielles dont les résultats ne sont partagés qu’avec les porteurs de projet pour des optimisations immédiates et pertinentes.

bêta test

Bêta-test de service

Vous vous apprêtez à lancer un nouveau service sur le marché. Innovant et disruptif, vous êtes persuadé qu’il va faire mouche auprès de la cible que vous visez. Cependant, vous aimeriez, avant une large diffusion, vous assurer que ce que vous avez constaté en plus petit comité fait toujours sens à grande échelle. Vous faites appel à un panel plus large pour qu’il fasse l’expérience de votre service, assoit vos conclusions ou vous permette de mieux ajuster à la marge.

C’est ce qu’a fait la start-up TipStuff sur la plateforme de bêta-test de BUTAGAZ, “Le Garage de Bob, créee il y a déjà 3 ans. L’appli TipStuff (incubée par BUTAGAZ) aide les parents actifs à organiser facilement le quotidien, en regroupant dans une seule appli toutes les fonctions dont ils ont besoin. La communauté du Garage de Bob était invitée à réagir sur le concept, les cas d’usage ainsi que la formule et le prix.

bêta test

Pour maximiser l’efficacité : tester avant de bêta-tester !

Avant même de proposer une expérience (quasi) finalisée, il peut être stratégique de faire tester une partie du tout. Partie d’une application, écrans isolés, parcours utilisateurs ou encore concepts de communication : ce 1er temps d’expérimentation peut être une très bonne introduction à un test plus complet par la suite; voire même permettre de sélectionner les futurs bêta-testeurs, en identifiant les individus les plus impliqués dans le projet.

 

1/ Test d’applications

L’application “EDF & Moi” a été proposée en test sur la plateforme EDF Pulse & You. Il ne s’agissait pas de demander aux individus de télécharger l’application déjà existante et de partager leurs impressions, mais simplement de concentrer leurs efforts sur quelques écrans innovants, proposés par la marque et encapsulés dans la campagne (module MARVEL APP / IN VISION) qui permet de recréer des scénarios de surf au sein d’une application via une succession d’écrans interconnectés entre eux.

bêta test

2/ Test de parcours utilisateur

Toujours sur sa plateforme EDF Pulse & You, la marque a réussi à mesurer l’appétence des Pulseurs à un nouveau projet de communauté énergétique . Plusieurs écrans successifs décrivaient le parcours qui pourrait être proposé au sein de cette communauté. Les testeurs n’avaient plus qu’à s’exprimer…

bêta test

3/ Test de concepts

AXA via sa plateforme “Mon Assurance Citoyennemobilise ses clients pour imaginer avec eux l’assurance de demain. Après une 1ère année centrée autour de l’idéation, 2 projets de co-conception sont proposés. Après un 1er temps d’analyse et de construction des concepts, ceux-ci sont partagés sur la plateforme et les clients invités à réagir. Ainsi, 4 concepts pour un service de protection juridique gratuit sont actuellement discutés par les clients pour identifier celui qui fait le plus sens et les améliorations possibles.

bêta test

4/ Test d’ergonomie

Pour arbitrer entre différentes représentations d’un même service (un simulateur de consommation de chauffage en l’occurence), EDF a proposé plusieurs écrans à sa communauté, lui permettant ainsi de choisir celui qui fédérait le plus grand nombre ou d’imaginer comment optimiser les options les plus critiquées.

bêta test

5/ Test de chatbot

En amont du lancement de son chatbot, EDF mobilise sa communauté de Pulseurs pour tester et faire progresser le bot. Celui-ci est directement accessible sur Messenger, et les participants qui se sont déclarés volontaires, peuvent en faire une expérience personnalisée.

bêta test

L’intérêt du bêta test dans l’animation d’une communauté de marques

Au-delà du fait qu’il permet aux marques de rassembler des feedbacks d’usages pertinents sur leurs nouveaux produits ou services pour en assurer le succès, le bêta-test a une valeur toute particulière dans l’animation des communautés de marque.

Il permet en effet de proposer des interactions très concrètes, d’aller au-delà de l’idéation en impliquant les futurs utilisateurs dans la création de ce dont ils se serviront demain. En alternance de sujets plus larges et réflexifs, c’est un excellent moyen de fidéliser ses communautés sur le long terme.

FacebookTwitterGoogle+Partager