Archives mensuelles : septembre 2016

Le métro new-yorkais à l’heure du crowdsourcing !

métro new-yorkais

Le Crowdsourcing pour repenser le métro new-yorkais

Ceux qui prennent le métro quotidiennement le savent : cela peut être très pratique tout comme cela peut être très compliqué et franchement contraignant… Partant sûrement de ce constat, un des participants au concours de design “The Power Broker” a imaginé un jeu en ligne “Brand New Subway” pour offrir l’opportunité à tout utilisateur de repenser les lignes du métro new-yorkais.

Le principe est relativement simple : une carte interactive permet à chacun de déplacer, ajouter ou enlever des stations de métros. Tout peut même être repensé de fond en comble. Et là où l’application innove, c’est que ces hypothétiques changements sont mesurées en termes d’impact financier ou humains en temps réel.

métro new-yorkais

Une façon complètement nouvelle de réinventer la ville est ici proposée aux individus. Pour certains c’est avant tout une façon de s’amuser quand pour d’autres, notamment l’auteur du projet, c’est un moyen très concret d’améliorer le transport urbain existant.

Un projet de crowdsourcing similaire à Paris

Une initiative qui va bientôt se développer en France à Paris avec la mise en place du projet « Grand Paris des Bus ». Cette démarche participative débutera le 5 octobre et permettra à tous les individus de s’exprimer sur le réseau de bus en banlieue et dans Paris intra-muros.

L’objectif du projet « Grand Paris des bus » est de renforcer l’offre en banlieue et d’améliorer la mobilité du réseau parisien « figé depuis 70 ans ».

Venez donner votre avis ici à partir du 5 octobre.

 

FacebookTwitterGoogle+Partager

Ecoute clients : ils misent sur la co-création pour vendre mieux

crowdsourcing clients

Communautés de clients, beta-tests, text mining… Découvrez comment des e-commerçants et des marques comme Seb, Butagaz ou Direct Assurance, ont sollicité leurs clients pour améliorer leurs dispositifs marchands, leurs produits, leurs services…

Récapitulatif des derniers articles et guides de bonnes pratiques :

  • Assurance : DIRECT ASSURANCE implique ses clients pour améliorer son offre
  • Objets connectés : HECTOR booste son marketing avec la foule
  • Energie : BUTAGAZ beta-teste des innovations « bankables » avec sa communauté
  • Divertissements : LEGO imagine ses nouveaux best-sellers avec ses fans
  • Domotique : SOMFY co-innove avec ses clients pour vendre mieux
  • Electronique : le géant chinois ZTE va co-créer un téléphone avec la foule
  • Télécoms : SWISSCOM assure ses succès commerciaux en co-créant avec ses clients
  • Food : MCDONALD’S booste son audience et sa connaissance client via le crowdsourcing
  • … et, à lire absolument : les 4P du crowdsourcing

Consultez nos archives (à droite de ce site) pour découvrir tous nos autres articles, ou inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir nos dernières trouvailles en lien avec VOTRE secteur d’activité…

Si vous préférez échanger directement avec un de nos experts ou assister à notre prochaine conférence sur les stratégies participatives, contactez-nous sur contact@fanvoice.com ou au 09 72 48 72 22.

Co-création et UX : l’assurance d’un succès commercial à venir ?

swisscom co-création
Aujourd’hui, prenons le temps d’analyser l’initiative de Swisscom qui s’est doté dès 2008 d’un Human Centered Design (HCD). Depuis ses débuts, ce dernier a pour objectif de placer l’individu au cœur des réflexions servicielles et commerciales de la marque, et de créer une expérience client continue, du premier au dernier contact.

HCD de Swisscom : adepte de la co-création

Ainsi, au sein du HCD de Swisscom, les pratiques de co-création sont centrales et récurrentes. En effet, comme l’indique Franck Seifert (Head of HCD Works de Swisscom) dans une interview à retrouver sur https://www.swisscom.ch/fr/emag/editions/dialogue0315/fokus/interview.html :
“grâce à Internet, les clients bénéficient d’une transparence totale sur les informations et sur les prix. En outre, ils peuvent demander conseil à d’autres clients. L’impact du marketing classique diminue. Nous voulons travailler avec ces clients pour le développement de nos produits. Aujourd’hui, un rapport d’étude de marché ne suffit plus à identifier ce que veut le client. Il faut observer comment vivent les gens, comment ils travaillent et ce qu’ils aiment faire. Associer les clients de bonne heure à nos travaux nous permet de prendre rapidement les bonnes décisions, sans passer à côté du marché et gaspiller de l’argent. […] On pratique la co-création en interne quand on consulte dès le tout début d’un projet des collaborateurs défendant différents points de vue. Le mieux est d’associer aussi ses clients de bonne heure, quelques-uns ou beaucoup plus, par le biais de plates-formes. Ensuite, sur la base de ces connaissances, des prototypes sont élaborés puis perfectionnés avec le client. Les cycles de développement restent courts et les risques d’investissement réduits au minimum.[…] Les expériences des clients sont les garantes du succès de demain.”

La co-création véritable révolution culturelle pour les marques

A la lecture de ce témoignage, une question surgit spontanément : “qu’est-ce qui retient les marques aujourd’hui à la mise en place d’une démarche participative de co-création alors que les promesses et les succes story se succèdent ?”   
La réponse à cette question est probablement à rechercher dans un avertissement exprimé par Frank Seifert lui-même, il affirme en effet que “la co-création, c’est aussi renoncer à tout contrôler et de faire confiance à ses clients”. Nous sommes en présence d’une “petite révolution culturelle” vis-à-vis de laquelle les marques ont un niveau de maturité très différent.
Lorsque cette synergie entre la marque et ses clients se produit, la firme se lance dans une approche “feuille blanche”, rentre dans une posture de partenariat et de collaboration, en se fiant à l’expérience et à la créativité des utilisateurs de ses produits et services, et quasi systématiquement le succès commercial est au rendez-vous !

Europe, Japon, même succès !

Swisscom est loin d’être le seul à avoir compris le potentiel commercial de la démarche. Un autre cas emblématique qui illustre cette synergie positive entre une marque et ses fans est celui de LEGO et plus particulièrement de sa réplique miniature du satellite Hayabusa. Commercialiser une réplique de ce satellite ? Personne n’y avait pensé… à part un client qui a proposé cette idée sur la plateforme de co-création (localisée) de Lego Japon et qui a reçu un nombre important de votes de la part de la communauté de clients inscrits sur la plateforme. Après cette plébiscitation inattendue et massive du grand public,  la marque a étudié le projet et a fabriqué des prototypes qui ont été bêta testés.
Aujourd’hui le satellite Hayabusa est numéro un des ventes de la gamme Lego au Japon !

lego

Si le sujet vous intéresse, découvrez d’autres exemples sur ce blog… L’équipe FANVOICE en présente de nouveaux tous les mois.

HECTOR : comment vendre plus d’objets connectés grâce à la co-création ?

article-hector-phase2

EDF a récemment lancé la plateforme EDF Pulse & You qui a pour vocation de faire se rencontrer et dialoguer les clients particuliers et des startups autour du bien-être à domicile. Cet espace de co-création innovant permet à la marque de mettre en avant des innovations de créateurs, de recueillir l’avis de tech-addicts et mieux comprendre les attentes des consommateurs.

La startup Hector, au produit éponyme, cherchait à recueillir des avis sur son dernier né : une station météo nouvelle génération, afin d’accélérer ses ventes en adaptant au plus vite le produit aux attentes du public. Les 2 marques ont décidé de porter ensemble le projet qui, avec le recul, nous semble être un très bel exemple de l’apport de la co-innovation dans le développement d’un produit et sa commercialisation ! Nous vous racontons ici cette histoire en 2 temps de discussions 🙂

TEMPS 1 : IDÉATION – 30 mars / 30 juin 2016

L’entreprise a choisi de se lancer dans une consultation en 2 temps, d’abord sur un “crowdstroming” (brainstorming géant ouvert à tous) puis un beta-test limité à 100 personnes.

Le premier temps de discussion portait sur le produit en lui-même, sur lequel les individus pouvaient donner leur avis en termes d’usages. La question centrale de l’idéation étant la suivante : “ce qui nous intéresse aujourd’hui est de savoir ce que vous feriez d’Hector, comment vous l’utiliseriez. A ce stade de l’expérimentation, en avril 2016, Morgan et Valentin, les créateurs d’Hector, enfilent alors un tout nouveau costume, celui de “community managers”. En effet, d’avril à fin juin, ce sont pas moins de 640 personnes qui viennent proposer des idées d’usages générant ainsi 1190 idées et commentaires pour améliorer la V1 du produit. Une matière riche en surprise et suggestions sur laquelle ils réagissent pour demander plus de précisions, mais aussi répondre aux questions qui leur sont posées.

hector-phase-ideation

Rapidement, au travers des conversations, les pilotes du projet participatif se rendent compte que les participants envisagent surtout Hector dans des usages quotidien, au coeur de leur vie de famille (pour suivre les évolutions de température des différentes pièces de la maison ou dans leur frigos et caves à vin). Émergent également des usages liés à des professions très particulières (chocolatier ou apiculteur), comme autant de pistes à explorer pour les créateurs. Insights, attentent consommateurs, idées de partenariats pour développer le business… Les feedbacks fusent !

Spontanément, les individus donnent leur avis également sur le projet dans son ensemble : le nom donné au produit, ses fonctionnalités, sa compatibilité avec les devices mobiles… Ouvrant ainsi autant de nouvelles opportunités de discussions et de matière à travailler pour les créateurs de l’objet connecté.

En plus des dizaines d’insights forts détectés, cette première phase a permis d’identifier 100 individus particulièrement impliqués, aux idées fines et pertinentes, à qui la V1 de Hector a été envoyé pour un test in real life cette fois-ci.

TEMPS 2 : BETA TEST – 6 juillet / 15 octobre 2016

Dans la foulée et dès juillet 2016, le 2ème temps de discussion a été ouvert. Il s’agissait pour la marque de recueillir les avis des testeurs à qui elle avait demandé de prendre en considération quelques points d’importance : le packaging, le prix, le lieu de vente, l’application… (cf capture d’écran présentée ci-dessous)

cartographie-hector-phase2

Si la première phase a mobilisé un grand nombre d’individus, la seconde phase se révèle encore plus implicante ! En effet, les 100 bêta-testeurs jouent le jeu à fond puisqu’on compte aujourd’hui 943 témoignages, retours de participants sur leur vécu d’Hector au quotidien. De nouveau une mine d’informations pour les créateurs qui recueillent cette fois-ci des éléments très concrets liés à l’utilisation, non pas projetée mais vécue, de leur produit.

DES DISCUSSIONS AUX OPTIMISATIONS PRODUITS ET MARKETING

Tout au long de ces mois de discussions, Morgan, Valentin et Vincent ont pris note, ont réfléchi et ont réagi aux feedbacks des participants. Et c’est finalement non pas uniquement le produit qui a évolué mais beaucoup d’éléments connexes : packaging, branding, support de communication… La stratégie globale de distribution a elle aussi été impactée, en quelques mois.

Au final, quelques évolutions majeurs ont été annoncée par le fondateur en cette fin d’été :

  • le produit en lui-même, notamment sa robustesse. En effet, un certain nombre de personnes ont fait des retours sur des éléments fonctionnels (placement de la pile, emboîtement des différentes pièces…). Ainsi, cela a été complètement repensé et aujourd’hui ceux qui se procureront Hector l’auront avec une pile déjà installée, un cube in-démontable et une ventouse repensée.
  • le naming du produit qui hier station météo connectée devient Cube Connecté, pour encapsuler toutes les fonctionnalités de l’objet connecté qui ne se limite pas qu’à la météo. C’est d’ailleurs comme cela qu’il est présenté depuis sur le site internet (https://www.misterhector.com/)
  • la personnalisation du produit, plébiscitée par les participants au projet est un élément qui a été rapidement pris en compte par les créateurs puisque dès maintenant vous pouvez apposer logo ou symbole sur le petit cube. Cette nouveauté ouvre ainsi à l’entreprise de nouvelles opportunités de commercialisation (cadeaux d’entreprise, marque blanche…).

personnalisation-hector

  • de même, la mise en valeur de la multitude d’usages liés à Hector, multitude révélée dans la phase d’idéation du projet de co-création grâce aux retours des participants, multitude tangibilisée sur le site internet pour séduire un plus grand nombre :

usage-hector

  • enfin, le packaging a été complètement revu et sa nouvelle version arrive quelques mois plus tard

Une véritable mue pour la start-up Hector qui, grâce au programme EDF Pulse & You prépare une rentrée toute en nouveautés ! C’est finalement un projet d’envergure, réalisé en seulement quelques mois qui a permis au produit d’évoluer, de mieux répondre aux attentes clients et même d’identifier de nouvelles opportunités business. Les participants les plus actifs et pertinents ont par ailleurs été distingué et remercié. In fine, une opération de co-création agile, win-win, et 100% vertueuse, comme on les aime chez FANVOICE.

Caterina AVANZA rejoint Fanvoice en tant que Responsable des Etudes

focus-group

Nous avons le plaisir d’annoncer l’arrivée de notre nouvelle collaboratrice Caterina AVANZA, en tant que Responsable des études de la startup FANVOICE.

Avec 10 années d’expérience acquises dans divers cabinets d’études (dont le département “opinion et stratégie d’entreprise” de l’IFOP), Caterina AVANZA est une spécialiste des démarches exploratoires et qualitatives. Elle a notamment aidé des marques comme CAISSE D’EPARGNE, LCL, VEOLIA, SYSTEME U à mieux comprendre les attentes des consommateurs pour leurs nouvelles offres de services et/ou produits.

Sa maîtrise des méthodologies quantitatives et qualitatives permettra d’ajuster au mieux  plate-forme technique FANVOICE aux enjeux des Directions Marketing des marques et des cabinets d’Etudes.

Ses principales missions au sein de l’entreprise :

  • Elle assure un rôle pivot dans l’accompagnement des cabinets d’études et les départements études des grands groupes sur les projets participatifs, facilitant l’appropriation de la plateforme par les pilotes opérationnels.

  • Elle accompagne nos clients dans l’optimisation des briefs, des questionnaires et de tout contenu susceptible de produire de l’insight ;

  • Elle apporte son expérience dans la rédaction des rapports de campagnes issus des analyses sémantiques fournies par la plateforme, en dégageant les grandes tendances susceptibles d’alimenter la réflexion des marques ;

  • Elle travaille main dans la main avec l’équipe technique Fanvoice sur l’amélioration continue de l’outil d’analyse sémantique, tout en participant à l’évolution de la roadmap fonctionnelle de FANVOICE, dans un contexte international.

Nous lui souhaitons la bienvenue !

caterina-etudes

 

Banques, assurances & co-création / Episode 3

Ca7LErMWIAAH4-O

Voici le 3e volet de notre saga sur « la co-création et les entreprises de la finance ».

Cet article détaille un peu plus un exemple que nous connaissons très bien et pour cause, il s’agit d’un client de FANVOICE : DIRECT ASSURANCE, qui a impliqué une communauté de clients dans la co-construction de sa nouvelle offre d’assurance auto YOUDRIVE

La Banque et l’Assurance sont décidément des secteurs décidés à innover, vite et bien.

Nous avons pu l’observer à travers nos différents articles : plusieurs initiatives participatives ont été lancées par les plus grandes enseignes à travers le monde, en Australie, aux USA, en Europe, pour réinventer la banque, identifier de nouveaux usages et imaginer des produits d’assurance pour y répondre (nous parlons d’ailleurs de ces initiatives dans le livre blanc sur “l’innovation dans la Banque” qui sera  publié à la rentrée).

Particulièrement intéressés par cette approche, nous avons lancés plusieurs travaux de recherche en 2015 et 2016 pour répondre spécifiquement aux besoins du secteur, jusqu’à faire labelliser  “Fintech approved” notre plateforme FANVOICE. Ce Label décerné par l’accélérateur international FINANCE INNOVATION est une vraie reconnaissance du métier : notre projet a été sélectionné parmi 300 dossiers et passé au crible par un jury de 80 experts de la banque et de l’assurance.

Objectif : reconnaître chaque projet labellisé comme une solution innovante et “moteur” pour ce secteur. Cette labellisation s’est appuyée sur le projet que nous avons mené pour DIRECT ASSURANCE, considéré comme facilement “transposable” à d’autres projets de création de nouveaux produits par n’importe quel assureur.

Depuis nous avons lancés plusieurs autres initiatives d’écoute client ou de co-création,  notamment avec Crédit Agricole et AXA, mais nous n’avions pas encore pris le temps de partager avec nos lecteurs le cas YOUDRIVE en détails. Nous vous invitons donc à le découvrir ci-après.

Co-créer avec ses clients, c’est possible !

DIRECT ASSURANCE, leader français de l’assurance en direct s’est lancée dans l’aventure de la co-création dans le cadre du lancement de YOUDRIVE, sa nouvelle offre d’assurance auto connecté. Une première en France au moment de son lancement en 2015, copié depuis par quelques acteurs du secteurs.

Petit topo sur l’offre pour commencer : YOUDRIVE est une assurance auto adressée principalement aux jeunes conducteurs (18-24 ans), premières victimes des incidents routiers. L’offre YOUDRIVE permet à la fois d’inciter les automobilistes à améliorer leur conduite mais également de réduire le budget qu’ils consacrent à leur assurance auto. Elle fonctionne avec un boîtier (la “Drivebox”) que l’assuré installe dans son véhicule. Celui-ci collecte les données sur le comportement de conduite  selon 4 critères : allure, accélération, freinage et virages. Grâce à un algorithme, les données sont analysées et synthétisées en score de conduite après chaque trajet. A la fin du mois, on relève les notes, et la mensualité du conducteur est ajustée.

« Avec YouDrive, votre avis est récompensé autant que votre conduite »

Dès le lancement de l’offre, l’assureur a décidé de jouer la transparence avec ses clients et miser sur le participatif. Les 500 premiers clients de cette nouvelle offre ont ainsi été invités à co-construire le produit et l’enrichir : nouvelles fonctions, nouveaux services à produire en priorité, etc. Ce sont les clients qui s’expriment et qui influencent les décisions. Cerise sur le gâteau, une mécanique de gamification permettait de motiver les plus timides et les meilleurs contributeurs ont même gagné des cadeaux. A travers ce projet participatif, entre le brainstorming géant et le beta-test à grande échelle, imaginé avec nos équipes et hébergé sur la plateforme communautaire FANVOICE, la marque souhaitait en apprendre beaucoup sur les attentes de ses clients. Matérialisée par un espace d’échange digital entre la marque et ses clients, ouvert 24h/24 pendant plusieurs mois, cette démarche d’écoute d’un nouveau genre a permis de récolter au final près de 3 000 contributions afin d’améliorer l’expérience utilisateurs. Ce projet exclusivement visible par les membres de la communauté YouDrive proposait aux membres autorisés (500 clients) de proposer leurs idées sur différentes thématiques, accéder aux idées des autres membres et les commenter ou voter pour celles qui correspondaient le plus à leurs attentes.

Direct Assurance - Co-creation

Direct Assurance + Fanvoice = co-création avec les clients

 

Suivre les feedbacks et consolider…

Ainsi, la marque a pu suivre le flot de contributions au fur et à mesure, pour identifier des pistes d’améliorations, tout en se fixant des périodes clés d’observation et de consolidation d’analyse des verbatims, pour décider des travaux à prioriser (roadmap logicielle et marketing) en fonction des attentes communes détectées. La technologie d’analyse sémantique proposée par FANVOICE s’est avérée un outil déterminant pour ce travail de consolidation sur un tel volume de contributions. Des semaines précieuses ont été économisées dans la démarche de tri des verbatims dans la mesure où les principales statistiques ont été fournies par la plateforme. Plus qu’un simple réceptacle “boite à idées”, la plateforme a permis la coopération entre les participants, pour faire remonter les sujets les plus importants pour eux, tout en mettant en exergue pour la marque les sujets les plus importants, à traiter en priorité (sans négliger pour autant les signaux faibles porteurs de sens). Yves Marie L’Henaff, Responsable Marketing & Communication de You Drive, était le pilote du projet. Il explique dans la vidéo ci-dessous les avantages de cette approche pour son projet…

Si vous souhaitez assister à notre prochaine conférence sur la co-création et le crowdtesting, contactez-nous.