Archives mensuelles : avril 2015

Une campagne de Crowdsourcing, comment ça marche ?

Il y a encore peu de temps le marketing ne se faisait qu’en petit comité, entre la marque et ses collaborateurs, voire un petit panel d’une dizaine de consommateurs pour se rassurer, à condition d’avoir un peu de budget… Les choses ont bien changé : sondages massifs en ligne, communautés d’insights, beta-tests, open innovation, etc. Le crowdsourcing vient à point nommé dans une période où les marques cherchent de plus en plus à centrer leurs stratégies autour du client.

Pour mettre tout le monde d’accord, voici une petite définition en vidéo (dont on ne se lasse pas), par Jeff HOWE :

Aussi simple que le concept de CROWDSOURCING puisse paraître à travers ces quelques images, ses finalités sont multiples et pas toujours évidentes à saisir : science, engagement civique, crowdfunfing, open-innovation, demande d’opinion, recherche de créativité, co-création…. Alors avant de se lancer dans une campagne de crowdsourcing, certains points doivent être bien définis afin de savoir où l’on va ! Vous trouverez ici quelques règles basiques qui pourront s’avérer utiles à ceux qui souhaiteraient se lancer.

 

  1. Définir les objectifs de campagne

Une campagne de co-création peut être conçue pour différents contextes. Son but peut être de créer ou de développer de nouveaux produits, de stimuler un lancement de produit, elle peut permettre de détecter des insights clients sur une thématique, de collecter des avis sur un produit existant afin de l’améliorer, ou peut tout simplement servir à établir un plan de communication grâce au bouche à oreille qu’il suscite. Il est donc nécessaire de commencer par bien définir ses objectifs avant le lancement, afin d’organiser au mieux la démarche.

 

  1. Définir le périmètre de campagne

Afin de toucher le bon public et de pouvoir faire appel à des contributeurs ciblés, il faut définir un cadre à la campagne :

  • Estimer la durée : quelques semaines, quelques mois, voire une année, pourquoi pas ? C’est à la société de définir selon ses besoin le temps nécessaire à la réussite de sa campagne. A noter qu’une campagne qui dure trop longtemps risque de lasser les utilisateurs.
  • L’étendue géographique de la campagne : selon la notoriété de la société, il pourra être judicieux de choisir une campagne internationale (ex: Starbucks Ideas), Européenne ou simplement nationale.
  • Le nombre d’utilisateurs : Il est important de prévoir un dispositif d’activation assez puissant pour « recruter » le nombre de contributions nécessaires. A titre d’information, la plupart des campagnes de crowdsourcing que nous avons observées ont un taux de conversion inférieur à 1% de la base d’activation.
  • La cible : à quelles type de personnes souhaiter vous adresser votre campagne ? Certaines campagnes s’adressent à des professionnels, d’autres sont ouvertes à tous les amateurs ayant un intérêt à participer, des passionnés, des clients, des anciens clients… En fonction de votre cible la campagne de recrutement devra être adaptée (RP, LinkedIn, mailing ciblé, Facebook, Instagram…)
  • Les KPI : si l’intérêt final d’une campagne sur cette plateforme est de trouver des solutions à un problème ou de récolter du contenu (idées, avis), il est important de définir un certain nombre d’indicateurs de performances dès la préparation du projet (KPI).

Par exemple :

– Trafic a générer

– Nb d’adresses collectées (cible)

– % de non-clients inscrits dans le panel

– Part de voix de la marque sur son secteur, durant la campagne.

Ces indicateurs de performance seront aussi définis pour suivre le succès de la campagne et ré-orienter le tir en cours de campagne si nécessaire.

 

EXEMPLE : KPI CAMPAGNE BE.EZ

La marque Be.eZ, spécialiste des protections APPLE, recherchait le moyen d’étudier les attentes des utilisateurs à moindre coût pour faire évoluer son catalogue. Elle a lancé une campagne de « crowdstorming » sur FANVOICE pour arriver à ses fins.

Campagne de crowdsourcing Be-ez

Campagne de crowdsourcing Be-ez

Thématique : “Décrivez l’étui iPad idéal, nous le fabriquerons”

Malgré une très faible notoriété et sans budget d’activation, la marque fait valider ses nouveaux coloris pour le prochain catalogue et réussi à obtenir de précieux feedbacks sur les attentes de ses clients.

  • 2 000 visites sur le site du jeu concours
  • 5 000 pages vues
  • Près de 500 contributions, dont + de 100 idées postées
  • 2 grands centres d’intérêts communs détectés
  • 4 idées disruptives identifiées

 

  1. Les dotations

Même si on peut faire du crowdsourcing sans offrir des cadeaux à gogo, il ne faut pas négliger la partie récompense. Vous pourrez obtenir des contributions de qualités et sérieuses même sans dotations, mais si vous souhaitez un engagement massif de la part des internautes, il va falloir être généreux ! La dotation est un bon levier de recrutement. Il faut pouvoir motiver aussi bien les fans impliqués que les internautes les plus timides.

 

En bref…

Réduction de coûts, du temps de production, plus d’audience et d’engagement de la part des consommateurs, plus d’idées et de nouvelles perspectives pour les entreprises… Les nombreux avantages du crowdsourcing ne sont plus à démontrer. Le tout c’est encore de se lancer !

N’hésitez pas à partager avec nous vos initiatives de campagne de crowdsourcing ou votre avis.

 

FacebookTwitterGoogle+Partager